/misc
Navigation

Festival de jazz jour 1: SLAV, profondément humain

 Festival de jazz  jour 1: SLAV, profondément humain

Coup d'oeil sur cet article

Il planait une odeur de soufre sur la première de SLAV, la production collective de la chanteuse Béatrice Bonifassi et du metteur en scène Robert Lepage. Depuis les derniers jours, que d’accusations idiotes et mal placées de la part d’un groupuscule qui n’a certainement pas vu la pièce ou compris le message. Depuis 15 ans, la chanteuse Béatrice Bonifassi nous a fait redécouvrir le travail de l’ethnomusicologue américain Alan Lomax, homme très engagé et jamais sectaire qui enregistra des chants d’esclaves et de prisonniers noirs aux quatre coins des États-Unis. De ce matériel, la chanteuse en a tiré un disque émouvant qui est devenu depuis, la pièce présentée dans le cadre du Festival international de jazz. 

L’histoire et la tragédie


De l’Empire ottoman en passant par la Serbie et des petits Irlandais déportés en Virginie par le gouvernement britannique jusqu’aux esclaves dans les champs de coton, la liste des ignominies est cruelle. Porté par un souffle puissant, tout d’abord la voix immense Béatrice Bonifassi, plus ses complices, SLAV porte à la réflexion. En une heure trente, la profondeur du propos ainsi que le tragique de l’histoire avec un grand H défile devant nos yeux. Cette odyssée où les chants trahissent le désespoir du déracinement et de l’emprisonnement s’avère tout, sauf un maillage de récupérations politiques. Entre les films d’archives, l’aller –retour entre le passé et le présent, Béatrice Bonifassi et Robert Lepage nous offrent un spectacle remarquable, touchant qui devrait absolument être présenté dans toutes les écoles. Bravo !

Et ce soir jeudi :


Chano Dominguez : 20 h.  À la salle Ludger-Duvernay
Le retour du brillant pianiste catalan avec un mélange de flamenco –jazz aux couleurs de l’été

Snarky Puppy : 20 h. Au MTelus
C’est le retour de nos amis new-yorkais.  Du swing évidemment, et beaucoup plus.

Papagroove : 22 h. En extérieur, gratuit
Un solde formation montréalaise , avec au menu du rock, du funk et du jazz bien entendu !