/sports/soccer/impact
Navigation

L’Impact ne donne plus de but

L’Impact ne donne plus de but
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Après un début de saison difficile, peu de gens croyaient que l’Impact de Montréal pouvait se tailler une place en séries éliminatoires. Pourtant, la victoire de 2-0 contre le Sporting de Kansas City, samedi, l’a placé à deux points de la sixième place dans l’Association de l’Est.

Au début du mois de juin, le Bleu-Blanc-Noir a mis fin à une disette de 426 minutes sans marquer de but. Un mois plus tard, c’est l’adversaire qui peine à marquer dans les matchs de l’Impact. En effet, le club montréalais n’a pas encaissé de but depuis 342 minutes, un record de concession.

Pourtant, l’entraîneur-chef Rémi Garde ne voit rien d’autre dans cette amélioration qu’un premier pas dans la bonne direction.

«C’est une première étape, mais je pense qu’on aurait pu être à ce niveau plus tôt, a dit Garde dans un communiqué. Il y a eu un gros travail de fait encore une fois [samedi] soir de la part des joueurs. Je ne vous le cache pas, il y avait beaucoup de joie dans le vestiaire.»

En confiance

Ayant signé un sixième jeu blanc cette saison, le gardien Evan Bush croit que ses coéquipiers joue de façon exemplaire depuis quelques rencontres lorsqu’ils parviennent à prendre l'avance.

«Je pense que nous avons été bons lors des derniers matchs quand nous avions les devants, a expliqué Bush. Marquer ce deuxième but était très important pour nous, surtout contre une équipe comme Kansas City qui perdait par deux buts la semaine passée avant de gagner le match. On a vraiment bien fini cette partie.»

Bien entendu, l’Impact peut difficilement se passer de l’apport offensif de sa vedette argentine, Ignacio Piatti. Ce dernier a inscrit le but initial de la rencontre dans les premiers instants de la deuxième demie.

«Nacho» a maintenant inscrit quatre buts à ses trois plus récentes sorties et neuf depuis le début de la campagne.

Le principal intéressé s’est dit très satisfait de la performance de l’équipe contre Kansas City.

«C’est très bon pour nous, pour notre mentalité, et pour tout le travail qu’on fait pendant la semaine, a affirmé Piatti. Kansas est une très bonne équipe, mais on ne lui a pas laissé beaucoup d’espace. Le premier but a été très important pour ouvrir le match et on est très contents de cette victoire.»

L’Impact disputera son prochain match samedi. Il recevra les Rapids du Colorado au stade Saputo.