/news/society
Navigation

La FTQ revendique une hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure

La FTQ revendique une hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | En vue des prochaines élections provinciales, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a rendu publique mercredi sa plateforme électorale qui contient des propositions pour améliorer les droits et les conditions de vie des travailleurs, notamment la hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure.

«La hausse des inégalités dans notre société est inquiétante. Il est inadmissible que, dans une société riche comme le Québec, des gens continuent de vivre sous le seuil de la pauvreté», a déploré Daniel Boyer, président de la FTQ.

Parmi les personnes qui travaillent au salaire minimum, 59 % sont des femmes et 48 % ne sont pas aux études.

«L'Alberta, la Colombie-Britannique et l'Ontario ont déjà annoncé qu'ils porteraient le salaire minimum à 15 $ l'heure. Qu'attend le Québec pour faire de même et aider les travailleurs et travailleuses à sortir un peu la tête de l'eau et leur permettre de vivre plus décemment?» a demandé Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ.

Cette plateforme propose d’autres grands chantiers, par exemple le maintien et le développement de services publics de qualité et universellement accessibles ou encore la mise sur pied d’une assurance médicaments universelle et publique.