/sports/soccer/impact
Navigation

Les réservistes ont fait ce qu’ils ont pu

Rémi Garde
Photo Agence QMI, Dario Ayala Rémi Garde

Coup d'oeil sur cet article

Rémi Garde avait effectué cinq changements dans l’affrontement contre New York City FC, mercredi, et on a clairement constaté un manque de cohésion au sein de son effectif.

Certains réservistes ont été moins convaincants que d’autres, mais Samuel Piette ne croit pas qu’il faille leur jeter la pierre et espère qu’ils pourront rapidement avoir une nouvelle chance de se faire valoir.

« C’était vraiment un match moyen du côté collectif, a admis le milieu de terrain. Je ne crois pas qu’on puisse pointer du doigt les joueurs qui sont rentrés, c’était vraiment un ensemble. »

Collectif

Rudy Camacho a regardé la rencontre dans le confort de son salon, ce qui lui donne un autre regard sur la rencontre.

Pourtant, il en vient aux mêmes conclusions que Piette et croit que le travail collectif est à blâmer pour la défaite.

« Je ne sais pas si c’est la rotation, mais le problème il est collectif sur ce match, et il faut vite l’oublier parce qu’on reste sur une bonne série et il faut enchaîner.

« Il ne faut pas oublier que ces joueurs nous ont aidés quand ils sont entrés, tout le monde participe. »

Coupe du monde

Dimanche, les joueurs et le personnel d’entraîneurs vont se retrouver pour regarder la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie.

Chris Duvall, qui est américain, était un peu gêné d’avouer qu’il favorise la Croatie. S’il aime bien l’équipe slave, ses raisons sont par contre assez amusantes.

« Je ne veux pas vraiment qu’une équipe qui a un lien avec la nôtre l’emporte. Je ne veux pas voir quelqu’un dans l’équipe se promener en disant qu’il est champion du monde. »

Pas besoin de dire que tout le monde a éclaté de rire quand Duvall a expliqué sa position et on admet qu’on ne peut pas réellement lui en vouloir.