/misc
Navigation

Pierre Beaudoin ne mérite pas la note de passage

Tout en embarrassant maladroitement Québec et Ottawa, le conseil de Bombardier a réussi à rallier 93 % des Québécois – un consensus rarissime – contre la hausse de rémunération des cadres. Le message de la compagnie n’a pas du tout passé. Les conditions offertes aux cadres relèvent du conseil d’administration, dont le président doit expliquer et défendre les décisions.

[Lire la suite]

Bombardier : une crise très mal gérée

Michel Nadeau, Directeur général de l’Institut sur la gouvernance (IGOPP)

Le fait que Bombardier a réussi à rallier 93 % des Québécois – un consensus rarissime - contre la hausse de rémunération de ses cadres démontre clairement que le message de la compagnie n’a pas du tout passé. Les conditions offertes aux cadres sont un enjeu qui relève du conseil d’administration : c’est le président de celui-ci qui doit expliquer et défendre la décision des administrateurs.

[Lire la suite]

Info-Jeunes veut apporter des précisions

Il importe de préciser certains faits à la suite de la publication d’un article dans le Journal de Québec, le 18 février dernier, sous la plume de Catherine Bouchard.

[Lire la suite]

Loading