Actualité | Politique

Crise au PQ

Pauline Marois expulse René Gauvreau

Caroline D'astou

Caroline D'Astous

Journal de Montréal, Publié le:

Le député René Gauvreau.

© AFP / Archives

Le député René Gauvreau.

Malgré les cinq défections qui ont durement ébranlé le Parti québécois ces deux dernières semaines, Pauline Marois s'est résolue mardi après-midi à montrer la porte de son caucus au député René Gauvreau.

La chef du PQ a ainsi répondu aux demandes incessantes de militants et de l'exécutif de la circonscription de Groulx, dans les Basses-Laurentides, qui reprochaient à leur député «un manque de jugement».

Selon nos informations, Mme Marois a rencontré René Gauvreau, à 14 h, pour lui demander de quitter le giron péquiste.

Enquête policière

«M.Gauvreau se retire temporairement du caucus, le temps de l'enquête concernant son ancien attaché politique», a indiqué Sophie Villeneuve, attachée de presse au cabinet de Pauline Marois.

Jean Paquette, l'ancien attaché du député de Groulx, fait face à diverses accusations, entre autres d'avoir soutiré près de 5000 $ au fonds de roulement du bureau de comté et de s'être servi de son titre d'attaché politique pour flouer des investisseurs et en inciter certains à faire des faillites frauduleuses.

Un autre indépendant

Dorénavant, René Gauvreau siégera vraisemblablement comme indépendant, tout comme les cinq autres députés péquistes qui ont eux remis leur démission depuis le début du mois.

«Il est difficile pour le moment de déterminer quand le parti pourra le réintégrer. Il peut continuer à occuper son poste de député, car, maintenant, il ne relève plus du Parti québécois, mais de l'Assemblée nationale», a précisé Mme Villeneuve.