/opinion/blogs/columnists
Navigation

La liberté selon Jean-Jacques Crèvecoeur

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Jacques Crèvecoeur, l'un des champions de la campagne anti-vaccin qui semble (malheureusement) faire beaucoup d'adeptes au Québec, était l'un des invités de mon émission à LCN, aujourd'hui.

Pendant la diffusion de l'émission, la ministre fédérale a annoncé qu'elle donnait le feu vert au vaccin et qu'elle envoyait deux millions de doses dans les provinces et les territoires du pays.

"Il semblerait que le train ait quitté la gare, ai-je dit. Que pensez-vous de ça?", ai-je demandé à monsieur Crèvecoeur.

"C'est Criminel, c'est criminel!", a tonné Jean-Jacques Crèvecoeur.

Woah, les moteurs!

On peut être contre le vaccin, nous sommes dans un pays libre, après tout.

Mais de là à dire que le fait de mettre ce vaccin disponible SUR UNE BASE VOLONTAIRE est criminel, il y a une marge!

Si monsieur Crèvecoeur est contre la vaccination OBLIGATOIRE, il devrait aussi être contre l'interdiction OBLIGATOIRE du vaccin!

Il est pour la liberté de choix, oui ou non?