/homepage
Navigation
Pluie de roches à Beauport

Dynami-Tech plaide coupable

En mai 2009, Dynami-Tech avait également provoqué une pluie de cailloux sur des résidences du secteur Boischatel.
© Archives En mai 2009, Dynami-Tech avait également provoqué une pluie de cailloux sur des résidences du secteur Boischatel.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - L'entreprise Forage Dynami-Tech et deux de ses administrateurs ont plaidé coupable, lundi, au palais de justice de Québec, à trois constats d'infraction émis par la CSST suite au dynamitage raté à la carrière Unibéton de Beauport, en août 2008.

L'entreprise de Lévis a reçu une amende de 1000$ et les administrateurs Étienne Giguère et Philippe Paradis devront payer 500$ chacun.

Les faits reprochés remontent au 29 août 2008, alors qu'une une pluie de roches s'était abattue sur plusieurs résidences de Beauport à la suite d'un dynamitage raté. Plusieurs maisons du secteur avaient été lourdement endommagées. L'incident n'avait fait aucun blessé.

Un travailleur de l'entreprise avait déjà payé une amende de 274$ relativement à cet événement, tandis que Ciment Québec, qui exploite la carrière Unibéton, a été condamnée à une amende de 1015$.

Depuis l'événement de Beauport, la compagnie lévisienne a fait parler d'elle à trois autres reprises, notamment en raison d'infiltration de monoxyde de carbone dans des résidences situées à proximité de deux de ses sites de dynamitage, soit ceux de Beauport et Loretteville.

Dans ces deux cas, la CSST n'a émis aucun constat d'infraction puisqu'aucun travailleur n'a été affecté.

Un autre incident impliquant cette entreprise de Lévis, en mai 2009, avait également provoqué une pluie de cailloux sur des résidences du secteur de Boischatel.

Pour ce dernier épisode, la compagnie s'expose, si elle est reconnue coupable, à des amendes plus importantes de l'ordre des 20 000$.

Commentaires