/homepage
Navigation
Laval

Un présumé pédophile recrutait ses victimes sur Facebook

Celui qui agissait sous le pseudonyme de Jeff Re, un homme noir au physique impressionnant, serait en fait un homme blanc, dénommé Sandro Tasillo.
© Agence QMI Celui qui agissait sous le pseudonyme de Jeff Re, un homme noir au physique impressionnant, serait en fait un homme blanc, dénommé Sandro Tasillo.

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL - Un homme de 26 ans, qui utilisait un faux profil Facebook pour entrer en contact avec des jeunes, fait face à une quarantaine de chefs d'accusation pour pornographie juvénile. Les policiers de Laval croient que les huit présumées victimes du suspect ne pourraient être que la pointe de l'iceberg.

Celui qui agissait sous le pseudonyme de Jeff Re, un homme noir au physique impressionnant, serait en fait un homme blanc, dénommé Sandro Tasillo. Ce dernier résiderait sur la rue Ontario à Montréal.

Depuis mars 2010, M. Tasillo a comparu à plusieurs reprises au palais de justice de Laval, au fur et à mesure que de nouvelles victimes se manifestaient. Il fait face à plusieurs accusations, dont celles de possession, distribution et production de matériel pornographique juvénile, de proxénétisme, d'exploitation sexuelle, d'avoir incité des enfants de moins de 16 ans à s'adonner à des gestes sexuels et de leurre informatique.

Des photos contre de l'argent

L'homme, qui sollicitait ses présumées victimes sur le site de réseautage Facebook, proposait de l'argent en échange de matériel sexuellement explicite. Selon les victimes rencontrées par le Service de police de Laval, l'argent n'aurait jamais été versé.

Une fois en possession du matériel, il aurait même réussi à s'approprier l'identité de certaines de ses victimes, qu'il utilisait pour recruter d'autres personnes. «Il écrivait des messages aux amis de la personne dont il avait volé l'identité en leur indiquant que si un certain Jeff Re leur demandait des photos, d'accepter, car il payait fort bien», indique le lieutenant de la section des affaires publiques de la police de Laval, Daniel Guérin.

Le suspect, qui opérait aussi à l'aide d'une adresse courriel débutant par «blackdark», aurait aussi eu accès aux comptes de messagerie électronique de ses victimes.

Bien que les policiers n'aient retrouvé que huit victimes pour le moment, des éléments leur laissent croire qu'il y aurait encore plus de victimes. «Au moment de son arrestation, notre suspect avait en sa possession une unité de mémoire informatique portative renfermant des photos de personnes ayant l'apparence de mineures et qui ne font pas partie de notre lot de victimes», précise l'agent Nathalie Lorrain du Service de police de Laval.

Selon les informations dont disposent les enquêteurs, M. Tasillo aurait pu faire des victimes entre 2007 et 2008. Le Service de police de Laval invite toute personne qui aurait de l'information concernant ce cas à communiquer avec lui de façon anonyme en composant le (450) 662-4636.

Commentaires