/homepage
Navigation
Otages de la route

Peut-on rêver d'un nouveau pont ?

Coup d'oeil sur cet article

Les automobilistes de la Rive-Sud peuvent-ils rêver d'un nouveau pont un jour vers Montréal, comme ceux de la Rive-Nord auront le leur l'an prochain grâce à un PPP et un péage ?

Piégés au pied des ponts matin et soir, les automobilistes ont le droit de rêver à des jours meilleurs, mais le seul projet sur les tables à dessin actuellement est une étude de préfaisabilité pour le remplacement du vétuste pont Champlain.

Le consortium formé des bureaux d'ingénieurs- conseils BPR, Cima+, Dessau et Egis Structures et Environnement, qui avait obtenu ce mandat d'étude de 1,4 M$ il y a un peu plus d'an, doit accoucher d'ici quelques semaines de ses propositions pour un éventuel remplacement du pont Champlain.

Cela ne signifie pas pour autant que le pont, qui appartient au gouvernement fédéral par le biais de la Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, sera bel et bien remplacé.

Le fédéral pourrait décider de continuer à le rénover, bien que la Société des ponts recommande depuis longtemps d'en construire un neuf.

«On voulait définir l'avenir du pont Champlain et voir toutes les options possibles. Est-ce qu'on le garde? On en construit un nouveau ? Combien de voies ? Etc.», explique Jean- Vincent Lacroix, porte-parole de la Société des ponts.

212 M$ sur dix ans

Entre-temps, Ottawa a d'ailleurs décidé, il y a deux ans, d'investir 212 M$ durant 10 ans dans la réfection du pont Champlain.

Cette année, on y aura injecté 30 M$.

L'étude de préfaisabilité pourrait recommander une nouvelle structure en hauteur, construite aux côtés du pont actuel, aussi bien qu'un tunnel.

Ce nouveau lien devra réserver une place importante aux transports en commun.

Un pont usé à la corde

Le pont Champlain est le plus achalandé au Canada.

Son design a déjà été à la mode, mais, dit-on, il aurait mieux convenu à un climat européen que canadien.

Par exemple, aucune canalisation n'avait été prévue pour évacuer le calcium du tablier. En 47 ans, il en est tombé des tonnes de calcium sur ce pont de béton et d'acier.


* 59,4 millions de véhicules le traversent chaque année, comparativement à 35,8 millions pour le pont Jacques-Cartier et 30 millions pour le pont Mercier.

Commentaires