/homepage
Navigation
Tampa

Deux autres Québécois à Tampa

Vincent Lecavalier a demandé au physiothérapeute Maxime Gauthier d'aller le rejoindre à Tampa, tandis qu'il se remettait d'une
chirurgie arthroscopique, en début de saison.
© Photo courtoisie Vincent Lecavalier a demandé au physiothérapeute Maxime Gauthier d'aller le rejoindre à Tampa, tandis qu'il se remettait d'une chirurgie arthroscopique, en début de saison.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir soulagé les maux des meilleurs golfeurs de la planète, les thérapeutes Maxime Gauthier et Marc Cormier font maintenant profiter de leur art aux hockeyeurs du Lightning - dont les vedettes Vincent Lecavalier et Simon Gagné - afin de les aider à surmonter les inévitables « bobos » qui apparaissent, lorsqu'on joue dans la LNH.

« Ça fait deux Québécois de plus pour Tampa », s'amuse Cormier.

Ce dernier, un expert en mécanique du mouvement, s'exerce, depuis une dizaine d'années, pour la PGA, à titre d'instructeur de positionnement. Depuis quelques saisons, il forme, avec Maxime Gauthier, un physiothérapeute surspécialisé en manipulation vertébrale et analyse posturale, un duo fort apprécié des pros du golf.

« On travaille souvent ensemble, résume Marc Cormier : Maxime manipule et traite ; moi, j'aligne, je m'assure que les pieds et les genoux sont bien droits. »

C'est d'ailleurs lors du passage du Circuit des champions à Montréal, l'été dernier, que s'est mise en branle la suite d'événements qui les amène, aujourd'hui, à passer des clubhouses de la PGA à un vestiaire de la LNH.

Une ronde opportune

En ouverture de l'événement, au Fontainebleau, des célébrités avaient été invitées à disputer une ronde pro-am. Vincent Lecavalier a alors côtoyé Fred Funk et Tommy Armour III. Au fil des discussions, le hockeyeur aurait évoqué quelques malaises, et les deux golfeurs lui ont aussitôt parlé de leurs thérapeutes montréalais.

Présenté, peu après, à Maxime Gauthier, le capitaine du Lightning a accepté de subir une première évaluation, puis, finalement, d'être traité par lui.

« Ça a cliqué avec Vincent. On s'est ensuite vu tout au long de l'été et on a développé une belle complicité », relate-t-il.

Gauthier a alors identifié un problème au genou gauche du grand centre et lui a recommandé de subir une intervention, ce que Lecavalier a fait, fin août, malgré l'approche du camp d'entraînement.

« Quand je le regarde patiner, maintenant, je suis convaincu qu'on a pris la bonne décision », lance Maxime Gauthier, que Lecavalier a fait venir à Tampa pour assurer le suivi, après la chirurgie arthroscopique.

Une belle carte de visite

Par une drôle de coïncidence, Simon Gagné était alors sur le carreau en raison d'une blessure au cou. Après quatre jours aux bons soins du physio montréalais, l'attaquant est revenu au jeu et a même marqué le but vainqueur.

Commentaires