/homepage
Navigation
Opinion

L'hystérie de notre «Palin» à tous

Coup d'oeil sur cet article

Après la vidéo alarmiste des artistes -oh ! notre conscience collective ! voilà que Pauline Marois continue sa démagogie en fin de semaine en invitant les citoyens à se mobiliser contre les gaz de schiste. Difficile à suivre les propos de cette femme aux instincts de tueuse qui -il n'y a pas si longtemps -rêvait tout haut d'exploiter le pétrole dans le golfe du Saint-Laurent sous le thème bien connu de Drill Baby Drill.

C'est fou comment Pauline change de cassette comme souffle le vent. Il y a à peine deux ans, elle prêchait l'importance de la prospection pétrolière au nom de l'indépendance énergétique du Québec et là, elle condamne sans vergogne l'exploration ET l'exploitation des gaz de schiste. Double discours démagogique, puisqu'il n'y a jamais eu d'exploitation de gaz de schiste au Québec. Mais Pauline Marois connaît bien l'adage : répétons une fausseté, et elle finira par se tailler une place de vérité parmi les électeurs. Pathétique. Heureusement, la nomination de Lucien Bouchard à la tête de l'association de l'industrie pétrolière et gazière viendra donner de la crédibilité et de la sérénité à un débat devenu complètement émotif et sans repère.

Puis vint aussi le thème tout aussi hystérique des conditions gagnantes pour la tenue d'un troisième référendum. Fidèle à la tueuse en elle, Pauline s'en donne à coeur joie comme elle le fit lors du tournage du documentaire À Hauteur d'Homme relatant les derniers moments de Bernard Landry comme premier ministre. Dans l'enthousiasme de la défaite électorale du Parti québécois en 2003, Pauline avait déclaré candidement avoir hâte «de brasser d'la marde dans l'opposition.» Devant une foule de talibans de l'indépendance dans Ville-Marie en fin de semaine, Pauline s'est donnée en pâture aux appétits féroces des militants de son parti : «Cette fois-ci, on n'attendra pas des événements extérieurs, on va agir sur tous les fronts. On va refaire la démonstration que le fédéralisme est incapable de répondre aux besoins de la population québécoise.» Évidemment, c'est le propre des «losers» de toujours blâmer les autres pour leurs propres défaites ou leurs échecs.

La loi 101

Puis ce fut aussi la volonté de Pauline de créer une autre crise, celle du français, en promettant d'imposer la Loi 101 aux étudiants du collégial. Elle qui n'est même pas foutue de maîtriser l'anglais correctement veut maintenant imposer son retard cognitif sur la jeunesse au nom de l'insécurité nationale ! C'est maladif ou quoi ?

Et on veut être gouverné par ça ? Une personne qui veut le pouvoir dans le but d'instrumentaliser la confrontation ? D'attiser la haine de l'autre et l'opinion différente dans le seul dessein d'avoir raison ?

L'étoffe d'un homme d'État

Avec de tels propos, Pauline vient de nous démontrer qu'elle entendra servir son idéologie avant les intérêts supérieurs du Québec. Voilà un autre triste exemple d'une politicienne complètement emprisonnée dans sa chapelle et qui se servira du pouvoir pour arriver à des fins partisanes. Pauline n'a pas l'étoffe d'un Homme d'État. C'est dommage, mais s'il existait un Dieu, celui-ci devrait nous préserver du règne temporel de Pauline. Heureusement, le peuple québécois n'est pas assez dupe pour confier le pouvoir à cette femme qui veut diriger en ayant les yeux braqués sur son rétroviseur. La souveraineté, c'est terminé pour un bon bout. Heureusement, nous n'avons plus les moyens financiers. Merci mon Dieu !

gendron_commentaire@journalmtl.com

Commentaires