/homepage
Navigation
Match nul de l'Impact

«Un effort plus satisfaisant» - Reda Agourram

À son premier départ depuis plus d'un mois, Idriss Ech Chergui n'a pas raté l'occasion
de se démarquer.
© Steve Mitchell/STR/Agence QMI À son premier départ depuis plus d'un mois, Idriss Ech Chergui n'a pas raté l'occasion de se démarquer.

Coup d'oeil sur cet article

FORT LAUDERDALE - Sans être tout sourire, les joueurs de l'Impact avaient l'air plus satisfaits qu'il y a une semaine à Tampa Bay.

«C'est beaucoup plus satisfaisant en ce qui concerne l'effort. C'est de bon augure pour la suite », a confirmé Reda Agourram qui a été menaçant toute la soirée. En compagnie d'Anthony Le Gall, Mignane Diouf et Idriss Ech Chergui, il a développé une complicité qui devient palpable.

«Ce n'est pas encore parfait, mais ça s'améliore. Je pense qu'à nous quatre, on pourrait faire un bon travail quand on sera plus habitués l'un à l'autre sur le terrain.»

Chergui se démarque

À son premier départ depuis plus d'un mois, Idriss Ech Chergui n'a pas raté l'occasion de se démarquer.

Il a profité de deux belles chances de marquer.

«Sur le premier jeu, le gardien s'est bien positionné et, sur le second, j'ai reçu un beau ballon d'Anthony, mais je n'ai pas pu marquer. Ça aurait été un bon moyen d'ouvrir la marque et d'aller chercher la victoire», relate Ech Chergui.

Bonne réaction

Malgré le match nul, Ech Chergui est content de la réaction de ses coéquipiers.

«Nous n'avons pas réussi à marquer, mais après le match contre Tampa, il fallait réagir. On s'est bien battu, mais il faut en faire plus, offensivement. Oui nous avons eu de bonnes chances, mais nous devons y croire encore plus.»

Pour sa part, Hassoun Camara a noté l'implication du groupe, lui qui mise toujours sur le travail collectif.

«Je trouve que tout le monde a donné son meilleur. Il y avait une meilleure cohésion dans le groupe ce soir.»

Quant à lui, Agourram entrevoit cette performance comme une bonne indication de la suite des choses.

«Je pense que nous allons devoir confirmer cette prestation avec une bonne sortie samedi prochain contre Edmonton. Le seul point réellement frustrant de ce match est de ne pas l'avoir gagné parce que nous voulions vraiment la victoire.»


Effacé, mais efficace

Malgré tous les problèmes éprouvés en milieu de terrain, Amir Lowery est sans aucun doute la plus belle surprise dans le camp de l'Impact cette saison.

«Il nous amène beaucoup de profondeur en milieu de terrain, précise Marc Dos Santos. Il gagne beaucoup de ballons et il joue dans ses forces et reste simple.»

«Il est très efficace, mais c'est le type de joueur que les spectateurs ne remarquent et que les entraîneurs remarquent.»

Le principal intéressé corrobore les dires de son entraîneur.

«Je connais mes forces et je m'impose physiquement. Je fais les petites choses que les gens ne remarquent pas toujours.»

Un souhait

Après deux saisons passées avec les RailHawks de la Caroline, le milieu de terrain de 27 ans voulait joindre les rangs de l'Impact.

«Je pensais qu'il était temps de faire un pas en avant dans ma carrière.»

«L'année dernière, j'avais informé l'entraîneur que j'irais voir ailleurs à la fin de la saison.»

Il ne cache pas que le passage de Montréal en MLS la saison prochaine a motivé sa décision.

«C'est une opportunité que la Caroline ne pouvait pas vraiment m'offrir. L'organisation ici est professionnelle et va dans la bonne direction», explique- t-il.

Lowery a déjà goûté à la MLS.

En 2005, il a été repêché en troisième ronde par les Rapids du Colorado. Il a aussi évolué pour l'équipe de réserve des Wizards de Kansas City et des Earthquakes de San Jose.

Tous les départs

Le joueur originaire de Washington DC a amorcé tous les matchs de l'Impact cette saison.

«Je suis satisfait de mon début de saison, je continue de m'acclimater. J'ai eu la chance de jouer beaucoup, mais j'ai encore beaucoup de travail à faire.»

Commentaires