/news
Navigation
Météo | Canicule

Les climatiseurs s'envolent

Coup d'oeil sur cet article

Les magasins à grande surface prévoient faire des affaires en or, au cours des prochains jours, alors que les clients s'arrachent déjà les climatiseurs.

«Dès que j'ai su que la canicule commencerait mercredi (aujourd'hui), j'ai décidé de venir m'acheter un air climatisé, avant qu'il n'y en ait plus», a affirmé Jafet Alvarado, croisé, hier, en face d'un Canadian Tire, un climatiseur entre les bras.

M. Alvarado était déterminé à ce que lui, sa mère et sa soeur passent la canicule au frais : «C'est le troisième que j'achète», a ajouté le jeune homme.

Un peu plus loin, Luc Latraverse crevait d'efforts pendant qu'il traînait un gros climatiseur vers le coffre de sa voiture.

«Il fait tellement chaud, qu'on a envie de tuer quelqu'un. Je ne prends aucun risque : mieux vaut m'acheter un air climatisé», a-t-il lancé à la blague.

Une vraie frénésie

Les climatiseurs s'envolent comme des petits pains chauds, par les temps qui courent, affirme Mathieu Blanchette, directeur d'un Canadian Tire, au sud de Montréal.

Même son de cloche du côté du magasin Costco du Marché central, au nord de Montréal : «Nous en vendons plusieurs centaines par jour, en raison de la chaleur», affirme Michel Dubé, gérant du magasin.

D'ailleurs, les affaires roulent, ont reconnu tous les commerçants interrogés par le Journal, hier, dont les climatiseurs ont un prix variant entre 200 $ et 500 $ l'unité.

«Toutefois, il va falloir faire vite, avant qu'il n'en reste plus», a ajouté M. Dubé.

Commentaires