/entertainment/music
Navigation
Sur le web

Chris Brown agressif sur Twitter

Chris Brown agressif sur Twitter
Photo archives reuters Après Ashton Kutcher et 50 Cents, c’était au tour de Chris Brown de semer la controverse sur Twitter.

Coup d'oeil sur cet article

Si le commun des mortels fait une bévue sur Twitter, on l’efface et on n’en reparle plus. Mais c’est une tout autre histoire avec une star qui compte des millions d’abonnés et qui publie des messages sans réfléchir. Twitter devient alors une arme à double tranchant, Chris Brown l’a appris à ses dépens.

L’ex de Rihanna est la plus récente célébrité à se ridiculiser en ligne à cause de ses problèmes de comportement. La semaine dernière, lorsque des fans lui ont posé des questions sur son ex-copine Rihanna, il est complètement sorti de ses gonds, balançant de nombreuses injures à ses 5,7 millions d’abonnés. Rappelons qu’en février 2009, Chris Brown avait battu Rihanna après une réception tenue dans le cadre des Grammy Awards.

« Tout le monde juge que c’est correct de m’attaquer ! Cette merde est arrivée il y a trois ans ! Revenez-en ! » S’il a atteint la limite des 140 caractères avec ce tweet, la rage de monsieur ne faisait que débuter. Le chanteur enchaîna : « je connais une bande de vieux c---- qui veulent baiser mon ex. Et raconter un tas de merde à mon sujet ne vous amènera pas plus proche de votre but ! » Puis, dans une série de messages publiés dimanche après-midi, sa montée de lait s’amplifia. « Je n’ai jamais eu à gérer autant de négativité dans ma vie. C’est devenu ridicule ! JE NE SUIS PAS UN POLITICIEN ! [...] MA MUSIQUE NE FAIT PAS LA PROMOTION DE LA VIOLENCE ! La seule chose que ma musique va augmenter, c’est le taux de grossesse ! [...] Je me lève en pensant à ma vie. Vous vous levez en pensant à MOI [...] MAINTENANT, J’AI TROP HÂTE AUX AMAs (American Music Awards, ndlr). Vous n’avez pas à me respecter, mais vous le ferrez ».

Ce n’est pas une première

Ce n’est pas la première fois que Chris Brown fait preuve d’agressivité lorsqu’on lui parle de Rihanna. En mars 2011, il avait piqué une crise et semé le bordel dans une loge de ABC, quand la journaliste Robin Roberts de Good Morning America lui avait posé une question à ce sujet. Et s’il affirme que sa musique ne fait pas la promotion de la violence, ses tweets, eux, s’occupent de le faire. Le 7 novembre, Lyracist, une rappeuse de Toronto, avait envoyé une blague de mauvais goût au chanteur, qui lui avait répondu : « j’aimerais trop te battre le cul, mais je n’ai pas envie de payer ta facture médicale, connasse ».

Lundi matin, Chris Brown avait effacé tous ses tweets, incluant ceux-ci : « Si j’ai envie de supprimer mes tweets, c’est mon putain de problème ! J’ai mon Twitter et vous avez le vôtre ! Laissez ma queue tranquille ! [...] Tous ces artistes qui font attention à leur image, je les emmerde ! Je suis moi-même et si vous ne m’aimez pas, n’achetez pas ma merde ! »

La « merde » à laquelle Chris Brown fait référence, c’est sans doute son album F.O.R.T.U.N.E. Ce cinquième opus est prévu pour 2012. Le rappeur a déjà fait la promotion des deux premiers singles, Strip et Biggest Fan, sur Twitter.

ASHTON KUTCHER
La semaine dernière, Ashton Kutcher a fait les manchettes après avoir publié un tweet controversé défendant Jo Paterno, l’entraîneur-chef de l’équipe de football universitaire Penn State, renvoyé à la suite d’un scandale d’abus sexuels impliquant l’ancien adjoint de l’équipe. « Comment pouvez-vous renvoyer Jo Pa ? », avait alors demandé Kutcher sur Twitter. Les réactions ont vite suivi, poussant Kutcher à s’expliquer. Dans un billet de blogue, celui qui est aussi président de la Fondation Demi and Ashton (qui combat le trafic d’humains et l’esclavage sexuel) a affirmé ne pas avoir été au courant de la situation, ajoutant qu’il remettait la gestion de son compte Twitter à Katalyst Media, sa maison de production.
Twitter est devenu une plateforme de diffusion de masse où les tweets deviennent rapidement des nouvelles diffusées à travers le monde entier [...] Une collection de plus de 8 millions d’abonnés ne peut pas être tenue pour acquise. [...]Toutes mes excuses aux personnes que j’ai offensées. Cela ne se reproduira plus »
50 CENT
50 Cent, celui sur qui on peut toujours compter pour faire des commentaires déplacés sur les femmes et les homosexuels, avait publié un tweet immonde après que plusieurs adolescents gais se soient suicidés pour cause d’intimidation en 2010.
Si tu es un homme, que tu as plus de 25 ans et que tu ne manges pas du v----, tue-toi bordel de merde. Le monde serait un meilleur endroit. LOL »
Son message avait provoqué la furie de milliers de personnes. Il ne s’est jamais excusé.
Commentaires