/lifestyle/books
Navigation
Salon du livre

Onésime, un classique

Onésime, un classique
photo Courtoisie Il s’agit de seulement l’une des centaines de planches du bédéiste Albert Chartier consacrées aux aventures de son personnage fétiche, Onésime, qui ont été publiées de 1943 à 2002 dans le Bulletin des Agriculteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Juste à temps pour la 34e édition du Salon du livre de Montréal arrive un album que beaucoup de bédéphiles n’espéraient plus : une magnifique anthologie de 264 pages des réjouissantes aventures d’Onésime. C’est Michel Viau, historien de la bande dessinée et directeur de ­collection du volet BD aux éditions 400 Coups, qui a eu le privilège et l’imposante tâche de réaliser ce tour de force.

De 1943 à 2002, l’artiste Albert Chartier a animé les aventures de son personnage mythique sous la forme de gag en une planche dans Le Bulletin des agriculteurs, ce qui en fait la plus longue publication de l’histoire de la bande dessinée québécoise à ce jour.

Devoir de mémoire

Élevée au rang de monument, la série a d’abord fait l’objet d’une publication sous la forme de deux recueils succincts publiés aux éditions de l’Aurore en 1974 et 1975, et un troisième en 1983 à la Compagnie de la publication rurale. Tirés à peu d’exemplaires, ils sont introuvables depuis fort longtemps. Et voilà que cette savoureuse série est enfin à nouveau disponible sous la forme d’un bel objet de 264 pages grâce au travail acharné de Michel Viau. « J’ai consacré la dernière année au montage de cet album. J’ai d’abord fait appel au collectionneur Rosaire Fontaine, qui signe d’ailleurs la préface du livre, afin de numériser ses nombreuses coupures de journaux des planches de Chartier. Puis j’ai effectué le travail avec les archives de la Bibliothèque nationale, explique-t-il avec passion. Une grande majorité des originaux étant introuvables, le travail de recensement n’en a été que plus laborieux. »

Comme Hergé avant lui

Tout comme Hergé l’a fait avec Tintin, Albert Chartier a redessiné plusieurs planches d’Onésime. Il a également actualisé certains détails ici et là au fil du temps, à même ses originaux, en remplaçant, par exemple, une charrette par une motoneige. On compte donc au total 698 planches publiées, dont 415 planches originales. Une œuvre colossale dans laquelle Michel Viau a baigné avec bonheur. « J’aime ce type de projet, car j’ai l’impression de poser une pierre à l’édifice du 9e art québécois. » Un devoir de mémoire auquel il a participé avec ardeur. Le travail de réédition de l’œuvre de Chartier a été amorcé depuis un moment déjà aux éditions 400 Coups. D’abord, avec Une piquante petite brunette, une anthologie de courts strips et illustrations humoristiques menée par le bédéiste Jimmy Beaulieu en 2008. Ensuite au Salon du livre de l’an dernier avec Séraphin illustré d’après l’œuvre de Claude-Henri Grignon, dont la grande majorité des bédéphiles ignoraient jusque-là l’apport de Chartier à titre d’illustrateur. De fort belles heures de lectures vous attendent...


Onésime, le meilleur des pages d’Albert Chartier

Éditions 400 Coups – 35,95 $

www.editions400coups.com

Commentaires