/homepage
Navigation

L’étau se resserre

Coup d'oeil sur cet article

 

Dans le dossier de Diane Grégoire, sous enquête depuis plus de trois ans, la découverte de son corps viendra assurément compléter les informations contenues dans le volumineux rapport que les policiers de Longueuil ont déposé au procureur de la couronne la semaine dernière.

Dans une enquête policière, des éléments d’information ainsi que des preuves indirectes et circonstancielles jumelées à des faits précis peuvent conduire des criminels en prison. La jurisprudence nous donne beaucoup d’exemples.

Profil ADN

C’est bien connu que les scènes de crimes parlent d’elles-mêmes et laissent des traces et des indices utiles aux enquêteurs. Les experts dans l’examen médico-légal sont déjà au boulot et l’identification formelle de la victime par son profil d’ADN a déjà été confirmée. La collaboration des deux entités policières est assurée dans l’objectif commun de procéder à une arrestation prochainement.

Près du but

Le suspect dans cette affaire doit commencer à sentir une pression, se dire que la fin de cette aventure crapuleuse approche. Les efforts conjoints de la communauté policière, des spécialistes de toutes catégories et des informateurs discrets conduisent aujourd’hui les enquêteurs plus près que jamais du but. Le suspect se dit qu’ils devront prouver qu’il est bien coupable. Il a bien raison, le temps nous le dira.

 

Le policier du journal, Robert Poëti   

Commentaires