/weekend
Navigation
Planète web

Adele publie ses premiers tweets

Coup d'oeil sur cet article

Photo
Du Japon au Caire en passant par New York, Londres et Vancouver, voici les 45 photos les plus marquantes de l’année 2011. À vous donner des frissons.  bit.ly/Photos2011

Vidéo
Common Dreams est un documentaire tourné avec le rappeur Common en Haïti et diffusé sur CNN. Disponible gratuitement sur le Web. Difficile à regarder, mais rempli d’espoir et très touchant.

Vu sur le web
Les 90 meilleurs blogues Tumblr de l’année 2011, courtoisie de Buzzfeed.com
Au-delà du 6 décembre est un documentaire de 28 minutes diffusé sur le site de l’ONF. Le film a été tourné un an après la tragédie qui a coûté la vie à 14 étudiantes en 1989. Des survivantes de la fusillade parlent du drame, du féminisme, du racisme, du sexisme et des difficultés de la société à accepter les différences.
En regardant ces photos, on rigole et on se dit que finalement, notre famille n’est pas si pire que ça !

Le compte Twitter d’Adele (@OfficialAdele) est actif depuis août 2010, mais c’est seulement cette semaine que la pop star britannique a décidé d’y publier un message elle-même - une équipe de communications s’occupait de gérer le tout depuis le lancement du compte.

« Ok ! C’est moi ! Je vais commencer à tweeter si 10 000 d’entre vous suivez le compte @drop4drop et leur voyage en Inde cette semaine. C’est une fantastique organisation caritative. Go ! A xxx », a-t-elle écrit le 4 décembre. Au moment d’écrire ces lignes, soit deux jours plus tard, la page de @drop4drop, un organisme de bienfaisance qui vise à améliorer l’accès à l’eau pour tous, compte près de 15 000 abonnés. Adele a conséquemment tenu sa promesse en publiant son deuxième tweet le 5 décembre. « Wow, vous avez été rapide ! Merci ! Je suis au lit et je regarde Gladiator en mangeant une pomme. Voici une photo de moi et Beyoncé à New York la semaine dernière ! X ».

La chanteuse, nominée pour six prix Grammy, n’est pas la première star à avoir recours à son influence en ligne afin de faire bouger les choses. Lady Gaga (@LadyGaga) publie régulièrement des messages afin de combattre l’homophobie, Eva Longoria (@EvaLongoria) a amassé des milliers de dollars sur Twitter pour aider à reconstruire Haïti et envoyer des jeunes à l’école, la super-tweeteuse Alyssa Milano (Alyssa_Milano) diffuse quotidiennement des messages philanthropiques, la mannequin Christy Turlington (@CTurlington) est extrêmement engagée en ce qui concerne la santé des femmes et des mères à travers le monde, et Eva Mendes, qui s’est joint à Twitter en 2011, a diffusé son premier (et seul) tweet afin de conscientiser ses fans aux viols dont sont victimes plusieurs jeunes filles de Sierra Leone.

Dans un article publié au Journal le 30 novembre, ma collègue Judith Plamondon rappelait que lorsque venait le temps de faire des dons à des organismes, les Québécois avaient tendance à donner aux organismes représentés par des personnalités publiques qu’ils aiment. Les artistes ne sont pas obligés à être des modèles, certes. Mais mettons qu’à l’ère des réseaux sociaux, alors que les stars ont la chance d’influencer positivement des millions d’abonnés, celles qui le font méritent qu’on leur lève notre chapeau. Et les autres devraient se poser de sérieuses questions.

 
À suivre sur twitter

@SophieBerube



Animatrice et auteure, Sophie Bérubé vient de publier sa toute première fiction, intitulée Sans Antécédents, un roman phare dans la lutte contre les abus psychologiques. Son livre a été applaudi par plusieurs critiques ainsi que par l’auteur Kim Thuy.
 
Commentaires