/lifestyle/books
Navigation
Livres Jeunesse

Un amour virtuel... ou réel ?

Coup d'oeil sur cet article

Un amour de geek
Luc Blanvillain
Éditions Plon jeunesse
218 pages, dès 12 ans
Thomas est en amour... avec son ordinateur et les jeux vidéo ! Ses parents et sa sœur, Pauline, ne savent plus quoi faire pour le faire décrocher de l’univers virtuel et le ramener dans la réalité. Et puis voilà qu’Esther arrive et Thomas devient follement amoureux d’elle. Le hic, c’est que pour lui prouver qu’il mérite son amour, Esther lui demande d’abandonner le monde virtuel pendant un mois...

Belle histoire d’amour rafraîchissante qui, je l’avoue, semblait pourtant ennuyeuse et prévisible après la lecture des premières pages... Mais, bon, comme il est bien d’admettre ses erreurs, je confesse que je m’étais trompée et que j’avais jugé un livre par sa couverture !

point de vue masculin

Ce qui est aussi très bien avec ce livre, c’est que le narrateur est un garçon de 16 ans et qu’il est bien rare de voir une histoire d’amour racontée d’un point de vue masculin. Deuxième point positif : le fait que ce livre tourne autour de l’obsession – non, le mot n’est pas trop fort – qu’ont aujourd’hui les gens, jeunes et moins jeunes, pour la technologie : que ce soient les ordinateurs, les jeux vidéo, la télévision et les téléphones cellulaires, qu’on appelle maintenant « téléphones intelligents »... Le sujet à la base de ce livre en est donc un des plus actuels.

Finalement, troisième argument très vendeur de ce récit : la belle relation qu’on y trouve entre un frère et sa sœur. Ça fait du bien de voir deux ados qui s’entendent à merveille, plutôt que de lire sur les tensions constantes qui peuvent régner entre un frère et sa sœur durant la puberté. D’ailleurs, je pense que le personnage de Pauline, la sœur de Thomas, éclipse pratiquement celui-ci par moments. Encore une fois, l’auteur a été brillant en créant un personnage aussi... brillant que celui de Pauline !

Bref, pour une histoire d’amour qui s’annonçait un peu cucul et prévisible, c’est finalement à une excellente surprise et à un très bon divertissement que tu dois t’attendre. Vraiment un bon choix de roman à dévorer durant tes vacances scolaires, pour te permettre de décrocher, sans te casser la tête !

le père noël démissionne
de Jacques Pasquet, illustrations d’Anne Villeneuve

Quelle belle petite histoire ! Idéale pour ce temps-ci de l’année ! Je dois avouer que je n’aime pas vraiment les contes de Noël, et encore moins la musique du temps des Fêtes, mais ce roman est tout simplement charmant, sincèrement... L’histoire du Père Noël qui a envie de démissionner parce qu’il reçoit une tonne de lettres de plaintes, venant autant d’enfants que de parents, est originale et la fin est très touchante, j’en avais moi-même presque les larmes aux yeux. Au début du livre, l’auteur, Jacques Pasquet, dit que tu peux refermer le livre et passer à autre chose si celui-ci ne fait pas ton affaire, mais ne le fait pas, il vaut vraiment la peine !

 
Le père noël démissionne, Jacques Pasquet, illustrations d’Anne Villeneuve, Éditions Hurtubise, 78 pages, pour les jeunes de 8 ans et plus 
Léa enquête
de Laurence Aurélie et Marion Arbona
La petite Léa est tout à l’envers et ne comprend rien : elle ne trouve plus son toutou préféré, Isidore ! Mais où peut-il bien être ? Pourtant, il ne peut pas être bien loin... C’est avec plaisir que votre enfant pourra suivre la minienquête de Léa alors qu’elle explore tous les recoins de sa maison pour retrouver son cher toutou. Cet album et un autre, titré Nathan et son chien, font partie d’une nouvelle série qui vise à faire découvrir aux enfants toutes les aventures que peut renfermer leur quotidien. Ce sont deux très mignons albums qui aideront beaucoup votre enfant à apprendre à lire. Mention spéciale aux illustrations de Marion Arbona, qui sont incroyablement charmantes !
 
Léa enquête, Laurence Aurélie et Marion Arbona, Éditions Les 400 coups, 32 pages, pour les 3 à 5 ans 
C’est moi l’espion : Défis spectaculaires
d’Émilie Rivard, illustrations de Mika
Attention : parents et enfants, préparez-vous à mettre vos yeux et votre esprit au boulot ! Pour souligner le 20e anniversaire de la série « C’est moi l’espion », voici un album qui vous fera passer des heures et des heures de plaisir, et quelques-unes à rager et à désespérer ! Effectivement, il n’est pas évident de trouver les multiples objets, chiffres, lettres et personnages à travers ces 13 photographies réalisées par Walter Wick... Chaque page renferme des montages d’images assez compliqués et parfois des illusions d’optique qui font en sorte que même quand on pense avoir trouvé la bonne chose, ça s’avère souvent ne pas être le cas. Bref, je trouve que c’est une excellente suggestion d’idée de cadeau à mettre sous le sapin !
 
C’est moi l’espion : Défis spectaculaires, Photographies de Walter Wick, texte de Jean Marzollo, Éditions Scholastic, 24 pages, pour les 4 à 8 ans
Commentaires