/news/health
Navigation
Lakeshore

Les urgences débordent à 232 %

Pénurie de lits

Les urgences débordent à 232 %
photo d’archives Le manque de lits pour les soins de longue durée cause des problèmes à l’Hôpital du Lakeshore, où les urgences débordent à 232 %.

Coup d'oeil sur cet article

Le taux d’occupation à l’urgence de l’Hôpital du Lakeshore explose depuis quelques jours en raison d’une pénurie de lits de longue durée pour répondre à la demande grandissante.

Hier matin, 70 patients sont enregistrés à l’urgence alors qu’il n’y a que 31 civières disponibles. Le taux d’occupation se chiffrait à 232 %.

« On dénombre une trentaine de patients dans la communauté qui sont en attente d’un lit, mais ces patients sont contraints de rester à l’urgence », explique Sandrine Charpentier.

Ce problème persiste depuis maintenant deux semaines dans cet établissement, mais on confirme que ce n’est pas en raison de la grippe.

Pas la grippe

« Le mois de décembre est habituellement une période un peu plus achalandée en raison de la grippe, mais la situation actuelle relève uniquement du manque de lits de longue durée. »

La situation devrait toutefois se résorber sous peu. L’agence de la santé et des services sociaux travaille en ce sens. Déjà hier matin, 17 patients quittaient l’hôpital libérant ainsi 17 lits sur les étages.

À compter de janvier prochain, une nouvelle unité d’hospitalisation brève ouvrira ses portes.

« Les personnes qui souffrent d’un problème de santé précis, comme d’asthme ou de maladies pulmonaires, par exemple, y seront dirigées », soutient Mme Charpentier.

L’hôpital de Verdun et l’hôpital général de Montréal affichaient, eux aussi, un haut taux d’occupation, hier.

Quelque 47 patients occupaient les civières de l’urgence alors que 26 sont normalement disponibles.

 

Commentaires