/lifestyle/books
Navigation
Livres d'ici

Le grand retour de Sherlock Holmes

Coup d'oeil sur cet article

La maison de soie
Anthony Horowitz
Édition Calmnn-Levy, 358 pages
 
Écrivain anglais mondialement connu pour la série des Alex Rider, Anthony Horowitz a écrit de nombreux scénarios pour le cinéma et la télévision, en particulier des adaptations de romans policiers d'Agatha Christie, et se distingue particulièrement dans le genre policier.


Anthony Horowitz a également écrit de nombreux romans humoristiques pour la jeunesse. Que ce soit pour ses romans du genre policier comme celui du fantastique, il n'a cessé de récolter des succès. Et pour consacrer son œuvre, il a été récompensé par de nombreux prix : le Prix Polar-Jeunes, pour Le faucon malté, le prix européen du roman pour enfants pour L'Île du Crâne et le grand prix des lecteurs de magazine pour Devine qui vient tuer. Aujourd'hui, avec l’accord des ayants droit de Conan Doyle, il ressuscite de façon remarquable, et pour une ultime aventure, le légendaire locataire du 221b Baker Street, Sherlock Holmes.

Évènements choquants

Après 106 ans d'attente, voilà la dernière aventure du plus fameux détective anglais, révélée tardivement selon les exigences du docteur Watson.

À l’époque, pour Watson, il était impossible de raconter les évènements en raison de leurs caractères trop monstrueux et trop choquants pour être imprimés. Watson le dit si bien lui-même : « ils le sont toujours aujourd'hui, car ils pourraient mettre à mal le tissu tout entier de notre société, ce qui est une chose que je ne peux risquer ».

Et une fois que sa tâche sera accomplie, s'il en est capable, il promet d'empaqueter le manuscrit et de l’envoyer dans les coffres de Cox and Co., à Charing Cross, où certains autres de ses papiers personnels sont conservés. Il donnera comme instruction que, de cent ans, le paquet ne devra pas être ouvert.

Il ajoute : « il est impossible d’imaginer à quoi le monde ressemblera alors, mais peut-être mes futurs lecteurs seront-ils mieux immunisés contre le scandale et la corruption que mes contemporains. Je leur transmets ici un dernier portrait de Mr Sherlock Holmes. »

Le chinois
d’Henning Mankell
Dans un village isolé du nord de la Suède, dix-neuf membres d’une même famille sont massacrés à l’arme blanche. Un ruban rouge retrouvé sur les lieux du crime met la juge Birgitta Roslin sur la piste d’un mystérieux Chinois qui aurait séjourné dans un hôtel voisin. Son enquête la mène en Chine, nouvelle superpuissance en pleine expansion, où elle dérange les projets d’un puissant homme d’affaires, Ya Ru. Celui-ci ne semble pas dérangé par l’idée de la poursuivre aussi loin qu’il le faudra, même jusqu’à Londres, car elle vient de mettre le pied dans un engrenage d’une machine géopolitique qui finira par la menacer dangereusement.
 
Le chinois, Henning Mankell, Édition du Seuil, 566 pages.
Philby
de Robert Littell
Dans ce roman, nous sommes témoin des débuts fascinants du maître-espion Harold Adrian Russell Philby, le plus énigmatique et le plus insondable de ceux qu’on a appelés « les Cinq de Cambridge », qui seront démasqués comme agents soviétiques. 1933, Hitler a commencé son ascension et l’Europe tremble. Un jeune Anglais part pour Vienne où il s’engage dans la lutte contre le fascisme. Face à la montée des périls, il épouse Litzi Friedman, juive et communiste, et la ramène en sécurité en Angleterre. À Londres, il est recruté par les services secrets soviétiques et plus tard, par les Britanniques. Mais de quel côté vont vraiment ses sympathies ?
 
Philby, Robert Littell, Édition Flammarion, 318 pages.
Tueurs en exil
de Chuck Hogan
Neal Maven sombre dans le désespoir. Il doit se contenter d’un boulot de gardien de stationnement, lui qui pratiquait l’art de tuer pendant la guerre en Irak. Jusqu’au jour où Danielle Vetti, dont il était amoureux au lycée, débarque chez lui, en plus de se faire offrir un travail par l’homme de Danielle, Brad Royce, lui aussi ancien combattant. Il s’agit de rejoindre le groupe qu’il a formé pour vider les dealers des rues de Boston et garder leur argent une fois le coup réalisé. Neal Maven devient vite un des meilleurs du groupe au grand détriment des trafiquants qui font venir deux redoutables tueurs pour mettre fin à cette entreprise.
 
Tueurs en exil, Chuck Hogan, Édition Calmann-Levy, 349 pages.
Commentaires