/travel/destinations
Navigation
Paris mon amour

La « presque » plus belle avenue du monde

Coup d'oeil sur cet article

Longtemps surnommés « la plus belle avenue du monde », les Champs-Élysées semblent avoir perdu la cote. C’est du moins ce que démontrent les dernières études.

Traversant le 8e arrondissement sur près de deux kilomètres, elle relie la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe. Depuis quelques années, l’avenue des Champs-Élysées, plus simplement appelée « les Champs », aurait donc perdu de son prestige.

Selon l’agence Présence, « la plus belle avenue du monde », Orchard Road, se trouve désormais à Singapour. Les deux suivantes au classement se trouvent en Europe, mais pour les voir, il faut sortir de l’Hexagone puisque la deuxième est l’Avenue de la Liberté au Luxembourg et la troisième marche du podium revient à la PC Hoofstraat à Amsterdam. Les Champs-Élysées se trouvent relégués à la 16e position.

Pour cette étude, quatre critères ont été retenus : l’atmosphère de l’avenue, le contact avec les passants, l’apparence des points de vente et le dernier, qui est le point faible des Champs-Élysées, l’accueil par le personnel.

Une avenue animée

Mais peu importe le résultat du classement, les Champs-Élysées restent incontournables, notamment pour l’animation. Que ce soit à midi, le soir ou le week-end, les Champs-Élysées ne désemplissent pas, les touristes y sont nombreux et l’attrait des Champs-Élysées demeure indiscutable. Les raisons d’y aller sont nombreuses.

Une avenue séduisante

Signe de son attraction, les tarifs des loyers commerciaux demeurent exorbitants et sont toujours parmi les plus élevés du monde. Y avoir pignon sur rue est un privilège, à condition d’avoir les reins solides. On a d’ailleurs l’impression qu’une partie des Champs-Élysées est toujours en travaux, le prix des loyers chasse les uns, leur réputation attire les autres.

Un bel exemple, l’enseigne anglaise Marks and Spencer, qui avait quitté la capitale il y a 10 ans, a inauguré une boutique sur les Champs le 24 novembre dernier. Un commerce de 1 400 m2 réparti sur trois étages, où l’on peut acheter des vêtements et les spécialités culinaires anglaises.

Les grandes marques

On trouve de tout sur les Champs-Élysées, dit la chanson. Du magasin Walt Disney aux parfumeries en passant par les showrooms automobiles, les Champs ont gardé toute leur diversité.

En raison du coût élevé des loyers (plus de 5 000 euros le mètre carré), ne vous attendez pas à y trouver des petits artisans. Le visage des Champs, c’est celui des grandes enseignes internationales, dont plusieurs de prêt-à-porter, comme GAP, H&M ou encore Celio.

Bien sûr, le commerce de luxe y est bien implanté, notamment avec le célèbre crocodile français Lacoste. Vuitton a également son espace de vente, tout comme Lancel, qui y vend ses sacs.

Les amateurs de sports pourront trouver leur bonheur en se rendant à l’immense boutique Adidas ou à celle du club de foot parisien, PSG (Paris Saint-Germain).

Restauration et divertissement

Côté restauration, on peut s’attendre à tout, l’offre est abondante et diversifiée. Les inconditionnels de la restauration rapide seront ravis de pouvoir s’arrêter chez McDonald’s ou son équivalent en France, Quick.

À l’intersection de la rue Marignan, deux grandes pizzerias, souvent bondées, pourront vous rassasier à un prix raisonnable pour l’endroit. Il est également possible de déguster les saveurs de l’est de la France à L’Alsace.

Côté divertissement, on y trouve des cinémas, où vous pourrez voir les dernières nouveautés. Les amateurs de spectacles de cabaret peuvent se rendre au 116 bis, c’est à cette adresse que se trouve le fameux Lido.

Certes, le charme des Champs s’est un peu étiolé au cours des dernières années, mais il n’empêche que se promener sur ses larges trottoirs arborés, parsemés de bancs, reste un réel plaisir. Il serait dommage de s’en priver, plus belle avenue du monde ou pas...

 

Commentaires