/entertainment/music
Navigation
Quentin Mosimann

La nouvelle coqueluche

Quentin
© photo courtoisie Propulsé par son éclatante victoire de l’édition 2008 de Star Académie en France et par le succès international de sa relecture de Do You Saint-Tropez, Quentin Mosimann vit un rêve fou, celui du jeune artiste méconnu et d’origine modeste qui accéda rapidement au statut de double millionnaire!

Coup d'oeil sur cet article

De passage à Québec en fin de semaine dernière, à l’invitation du Carnaval de Québec, la nouvelle coqueluche de 24 ans affichait le visage épanoui d’une nouvelle star, qui a su garder les deux pieds sur terre.

Sur un ton attachant, il nous raconte qu’ado, il faisait rougir ses platines jusque tard dans la nuit pour aider sa mère à joindre les deux bouts. « Je lui disais : un jour, je serai célèbre et je t’offrira une maison à Saint-Tropez avec une piscine et deux chiens... »

Voilà qu’aujourd’hui, sa mère profite d’une maison à Saint-Tropez avec une piscine et deux chiens! C’est que sa victoire à Star Académie 7 lui a valu un million d’euros! Pour y arriver, il a dû se frayer un chemin parmi 40 000 participants, parmi lesquels 5 000 ont été sélectionnés, jusqu’à tenir tête aux 18 finalistes!

Succès instantané

Le succès fut instantané. Foudroyant même. En un rien de temps, il enregistre deux albums – Duel et Exhibition -, qui lui valent deux disques d’or. Et voilà que lors d’une improvisation avec ses musiciens, il s’amuse à reprendre Do You Saint-Tropez « juste pour rigoler ». Véritable génie de l’image et des communications – il nous remet sa carte d’affaires sous la forme d’une clé USB – il décroche un hit avec sa relecture d’un succès qui date pourtant de 1964, qui déclenchera un million de clics sur Internet!

En amour avec le Québec

Son interprétation festive de la chanson thème du film Le gendarme de Saint-Tropez sera la pièce maîtresse de son prochain album attendu pour le printemps. Comme la pièce tourne abondamment sur les ondes de la radio québécoise et parce qu’il a été séduit par le Québec, Quentin Mosimann nous apprend que ce troisième album affichera d’autres interprétations personnelles de succès, dont au moins un sera d’origine québécoise. Le chanteur fera même intervenir un artiste d’ici, qu’il refuse d’identifier pour le moment, tout comme il se fait muet sur le reste du contenu de ce prochain disque, qui sera même lancé au Québec avant l’Europe, se fait-il une fierté de nous préciser.

Comment celui qui se définit tout simplement comme « un D.J. qui chante » explique-t-il le succès phénoménal de Do You Saint-Tropez? «C’est une chanson à la fois festive, positive et drôle », nous dit l’artiste d’origine suisse-allemande, qui connaît bien ce centre de villégiature pour avoir passé une partie de son adolescence sur la côte d’Azur. « Et puis, il faut dire que la chanson est toujours d’actualité. Après tout, on y retrouve toujours les plus belles filles à croquer, badine-t-il. Toutes les filles sont belles, lance-t-il, en prenant soin d’ajouter : mais c’est aussi vrai chez vous au Québec », assure sérieusement le jeune séducteur, maintenant basé à Paris, qui a même adopté notre poutine...

Celui qui crée lui-même son matériel s’amuse à nous confesser que, concernant Do You Saint-Tropez, plusieurs jeunes ne manquent pas de le féliciter pour son entraînante « composition ». Il s’empresse de leur dire la vérité, « avant que leurs parents ne la leur apprennent », dit-il en riant.

Une bombe d’énergie

En privé comme en spectacle, Quentin Mosimann est une véritable bombe d’énergie. Fraîchement débarqué chez nous, le décalage horaire ne montrait aucun effet sur son visage lumineux. Et cela, même s’il avait dormi à peine quelques heures avant de se pointer dans le studio de Salut Bonjour! Il semble animé d’une passion débordante pour son métier, qu’il gère avec une maturité étonnante pour son âge. « Plus jeune, comme tous les ados, je ne savais pas trop vers où me diriger. Mais depuis mon passage à Star Académie, je sais plus que jamais ce que j’ai le goût de faire, c’est-à-dire parcourir le monde avec mes platines et mes chansons », exulte celui qui rêve de toucher au cinéma un jour. « Mais chaque chose en son temps; je ne veux rien bousculer », précise-t-il.

De son expérience à Star Académie, à travers laquelle il a su se démarquer notamment par son interprétation de Kiss de Prince, il dit qu’elle a été « enrichissante à tous les points de vue », en rappelant que la finale avait été vue par 11 millions de téléspectateurs. Son titre de gloire lui a valu une tournée à guichets fermés, et même deux soirs au mythique Olympia de Paris. « Mais là, je ne me sentais vraiment pas à ma place; je préfère l’ambiance électro house des clubs et des festivals », explique celui qui s’est produit en solo lors de La dégelée du Carnaval de Québec.

Quentin n’a pas encore eu l’occasion de se familiariser avec l’édition québécoise de Star Académie, mais il promet qu’il accepterait avec empressement une invitation de Julie Snyder, « celle qui me faisait déjà rêver à 13 ans lorsque je la regardais à la télévision française », termine-t-il en riant.

 

Commentaires