/news/health
Navigation
ITS

Site pour les gens atteints

ITS Rencontres

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir appris qu'il a lui-même contracté l'herpès, le Montréalais Guy Leduc a lancé ITS Rencontres, un site internet dédié aux gens ayant une infection ou une maladie transmissible sexuellement et inguérissable.

 

« Une fois qu'ils sont infectés, on fait quoi avec ces gens-là? », a lancé d'emblée Guy Leduc dans un restaurant de l'arrondissement Ville-Marie à Montréal.

C'est après être tombé sur les « horreurs » qu'offre Google lorsqu'on cherche des images d'herpès que M. Leduc a entrepris de lancer un site pour permettre à des gens dans une situation similaire à la sienne de sortir de l'isolement.

ITS Rencontres propose aux internautes concernés de remplir une fiche complète incluant leur taille, la couleur de leurs yeux et le type d'ITS (infection transmise sexuellement) qui les afflige. Les membres peuvent ainsi sélectionner un partenaire en fonction de son infection ou de sa maladie.

« Que les gens retrouvent leur liberté, une vie sociale, recommencer à être bien avec eux-mêmes, faire tomber leurs barrières », a souhaité M. Leduc.

Un chiffre qui fait peur

Selon des données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), quelque 50 000 Québécois recevront un diagnostic d'une ITS cette année.

ITSRencontres.com est en ligne depuis 2009 et permet maintenant à environ 1100 membres d'entrer en relation.

L'histoire de Vincent, célibataire

Vincent n'est pas certain du moment exact où il a contracté l'herpès. Et devant la première femme qu'il a rencontrée après avoir reçu le diagnostic fatidique, il s'est senti gêné. Vincent a donc attendu après avoir fait l'amour avec elle pour lui annoncer qu'il avait l'herpès.

Cette expérience, qui s'est mal terminée, l'a fait changer d'approche. Maintenant, il le dit toujours avant de se rendre au lit, mais pas nécessairement au premier rendez-vous, parce que selon lui, c'est plus facile de l'accepter si on apprécie déjà la personne.

L'histoire d'Alain et Josée, en couple

Alain et Josée sont inscrits à ITS Rencontres depuis son ouverture, mais ils ne se sont rencontrés que récemment et forment un couple depuis le début du mois de janvier. Les deux vivent avec l'herpès depuis près de dix ans.

Depuis qu'il sait qu'il a l'herpès, Alain a rencontré des femmes par l'entremise de Réseau Contact. S'il osait dévoiler son ITS dès le départ, il le faisait par courriel. C'est la moitié des femmes environ qui acceptaient son état.

Josée a raconté qu'elle avait beaucoup de difficulté à rencontrer, allant jusqu'à ignorer les avances qu'on pouvait lui faire. Au travail, ses collègues cherchaient constamment à lui présenter des hommes. Cette pression et l'existence d'un site regroupant des personnes dans la même situation qu'elle l'ont poussée à aller de l'avant et à envisager une relation de couple.

Alain et Josée fêteront ensemble la Saint-Valentin sans culpabilité et dans l'amour, même avec l'herpès, parce que « cette année, ce n'est pas triste ».

« Je considère que si je veux protéger les enfants de demain, je ne vais pas aller infecter quelqu'un qui ne l'est pas, a affirmé Josée. [...] ITS Rencontres nous permet de nous retrouver entre nous, on a le même virus, on le garde entre nous et on essaie de ne pas infecter les autres autour. »

Josée et Alain s'entendent sur le fait qu'ITS Rencontres est « primordial » pour les gens qui vivent avec une ITS inguérissable.

 

Commentaires