/sports/football
Navigation

Des Condors aux Carabins

Coup d'oeil sur cet article

Rémi Thibault est le premier finissant des Condors de Beauce-Appalaches depuis 2007 à se joindre aux Carabins de Montréal.

Le demi inséré natif de Baie-Comeau voulait connaître la grande ville. « Je voulais changer d’environnement, a expliqué Thibault. Je trouvais que Sherbrooke ressemblait beaucoup à ce que j’ai vécu en Beauce. J’ai aimé mes années à Saint-Georges, mais je ne voulais pas revivre la même chose. »

Le dernier produit des Condors à avoir opté pour les Carabins est le secondeur Xavier Robert qui s’est joint aux Bleus en 2007. En deux saisons, il n’avait pas vu de terrain. Parmi les huit anciens Condors qui ont choisi les Carabins avant Thibault, la majorité (six sur huit) l’a fait au début du programme des Bleus, alors que le Beauceron Maddy Lacroix occupait le poste de coordonnateur défensif.

Temps de jeu

Thibault estime que c’est avec les Carabins que les possibilités de voir du terrain rapidement sont les meilleures.

« Parce que j’aurais eu moins d’occasions, j’ai éliminé Laval dès le départ, a-t-il dit, et mon choix final s’est porté entre Montréal et Sherbrooke. Avec les Carabins, je pense que je serai capable de voir du terrain dès ma première année. Il y a de belles occasions pour moi. Chez le Vert & Or, on voulait me transformer en ailier espacé, ce qui aurait représenté un gros changement, puisque je n’ai jamais évolué à cette position. »

Coéquipiers de Thibault, le porteur de ballon Julien F. Patry et le joueur de ligne défensive Pier-Luc Vachon ont pris leur retraite. Quant au demi défensif Brendon Arsenault-Henry, il a opté pour les Stingers de Concordia.

Botteur

En plus de Thibault, les Carabins ont mis la main sur Charles Bauer. Élu au sein de l’équipe d’étoiles en 2010, le botteur du campus Notre-Dame-de-Foy sera de retour dans la métropole. Bauer a disputé son football scolaire chez les Cactus du collège Notre-Dame. 

Deux autres finissants du Notre-Dame sont toujours indécis. Le receveur Jérôme Normandin hésite entre les Carabins et les Redmen de McGill, alors que l’ailier défensif Simon Lemieux attend d’obtenir des réponses pour son admission en médecine avant de trancher. Laval, Montréal, Sherbrooke et McGill sont toujours dans le portrait. Lemieux a été choisi recrue par excellence en 2010 en division 2. Il n’a disputé que deux saisons avec le Notre-Dame.

Commentaires