/news/health
Navigation
sensibilisation

L’apnée du sommeil, une maladie méconnue

Ce trouble prive le dormeur d’un sommeil réparateur

L’apnée du sommeil, une maladie méconnue
photo d’archives Ce trouble prive le dormeur d’un sommeil réparateur

Coup d'oeil sur cet article

Ronfler comme un ours peut camoufler l’apnée du sommeil, un problème aux conséquences beaucoup plus sérieuses que le simple mal de côtes, résultat d’un excès de coups de coude de la part de votre partenaire de lit...

Maladie méconnue des Québécois, l’apnée du sommeil affecte un adulte sur six.C’est pourquoi l’Association pulmonaire du Québec et Dave Morissette, atteint de ce trouble respiratoire depuis 10 ans, s’associent pour lancer une campagne de sensibilisation à la maladie et à ses symptômes.

« L’apnée du sommeil est une condition encore peu connue du public. De ce fait, elle est plus difficile à identifier, d’autant plus que ses principales manifestations ont cours pendant que la personne dort. Un patient peut donc vivre des symptômes très désagréables pendant longtemps avant de se savoir atteint », explique la directrice de l’Association pulmonaire du Québec, Dominique Massie.

Effets sournois

Il s’agit d’une maladie aussi sournoise que les conséquences qu’elle entraîne. « On parle de changements d'humeur pouvant aller jusqu’à la dépression, de somnolence durant la journée, de perte de libido et même d’hypertension », énumère Mme Massie.

Alors qu’il plonge vers les profondeurs du sommeil, le dormeur atteint d’apnée doit remonter à la surface jusqu’à une centaine de fois par nuit pour prendre une bouffée d’air, alerté par un signal d’asphyxie lorsque ses voies respiratoires se ferment complètement entre deux ronflements. Chaque remontée, en l’occurrence un imperceptible réveil, interrompt sa descente vers un repos réparateur.

L’ancien dur à cuire du Canadien de Montréal, Dave Morissette, témoigne. Avant d’être diagnostiqué, il se réveillait au matin comme s’il n’avait pas dormi de la nuit. « Au cours de la journée, je devais lutter contre la fatigue et je peinais à me concentrer plus que 15 minutes », raconte-t-il.

Changer une vie

Si l’ex-hockeyeur a eu la chance d’être diagnostiqué, il encourage les gens à se rendre sur ronflercommeunours.com afin de passer le test. L’Association pulmonaire a mis ce site en ligne pour démystifier la maladie et aider les gens à la reconnaître.

M. Morissette rappelle qu’il s’agit « d’un problème sérieux, mais facilement identifiable et, surtout, traitable, pour lequel il existe une solution ».

La sienne ? Dormir avec un masque raccordé à une machine qui envoie un jet d’air régulier au fond de sa gorge de façon à maintenir les voies respiratoires ouvertes.

L’effet « Darth Vader » passé, comme il le décrit lui-même, et un temps d’adaptation qui peut aller jusqu’à quatre semaines, la personne sentira une nette amélioration.


La Journée mondiale de l’apnée du sommeil sera soulignée le 18 mars 2012

Commentaires