/news/currentevents
Navigation
Réseaux Sociaux

Policier virtuel

Coup d'oeil sur cet article

Les temps changent et les nouvelles technologies sont à la portée de tous, tant pour les honnêtes citoyens que pour les bandits.

J’ai toujours été surpris de la naïveté de certains groupes criminalisés, qui adorent s’afficher un peu partout et par différents moyens : les Hells, par leur logo unique et enregistré de surcroît; les gangs de rue, par leurs couleurs (les bleus, les rouges); les latinos, les Italiens et la mafia asiatique ou russe, par leur exubérance.

Pas de gêne

Le style, le genre, les voitures, les bling-bling, les tatouages, les vêtements agencés à la cause et surtout, encore, l’assurance d’être reconnu par les autres et renforcer l’image du clan ou de la vocation criminelle.

Maintenant, pour eux, il y a aussi les médias sociaux, les textos, les courriels, les pages Web, les GPS, Tweeter et Facebook. Les policiers raffolent de ces nouvelles technologies pour suivre et mieux connaître les amis et les tweets criminels en puissance.

Pas de gêne pour afficher au tableau virtuel leur rutilante personnalité et bien s’assurer de le publiciser à tous. Une vraie source, ou plutôt, une rivière de renseignements non officiels, mais combien utiles et éclairants. Et en prime, dans la majorité des cas, de magnifiques photos à l’appui.

Au service de tous

Demandez à Raynald Desjardins, ami des Italiens, quel forfait de téléphone et textos il va acquérir à sa sortie de détention. Probablement un forfait sans ligne téléphonique, sans texto ni Internet.

La technologie au service de tous, pour le meilleur et pour le pire, au grand plaisir des policiers.

 

Commentaires