/sports/hockey/canadien
Navigation
LNH | Canadien

Eller en chute

Depuis le retour de Scott Gomez, le Danois est relégué au poste de 4e centre

Coup d'oeil sur cet article

Lars Eller n’a jamais fait de déclarations fracassantes. Intelligent et prudent, le centre de 22 ans pèse toujours ses mots devant les caméras et les micros. Confiné au poste de quatrième centre depuis quelques matchs, Eller a dérogé un peu de sa diplomatie habituelle.

« Il y a plusieurs joueurs qui doivent obtenir de grosses minutes, a déclaré le Danois après un entraînement optionnel, hier, au Complexe sportif de Brossard. Parfois, c’est plus facile de choisir les vétérans, c’est moins difficile d’asseoir les jeunes sur le banc. »

En aucun temps, Eller a mentionné le nom de Scott Gomez. On peut toutefois lire entre les lignes.

À ses trois derniers matchs, il a obtenu des temps de jeu de 5 min 48 s, 11 min 44 s et 10 min 39 s. Dans une formation avec seulement 11 attaquants, Eller se retrouve dans le rôle du quatrième centre avec un seul ailier régulier. C’était le poste de Gomez avant sa vive prise de bec avec Randy Ladouceur, l’adjoint de Randy Cunneyworth.

En conférence de presse, Cunneyworth a parlé de l’utilisation d’Eller.

« Il écoule des punitions pour nous et il le fait bien, mais avec une ou deux punitions par soir, son travail est réduit, a souligné l’entraîneur en chef. Il a joué plus de dix minutes contre les Devils, ce n’est pas mal pour un quatrième trio. Dans d’autres équipes, il jouerait deux fois moins. »

Depuis le début de l’année, Gomez présente pourtant plus les statistiques d’un quatrième centre. En 30 matchs, l’Américain de 32 ans a récolté seulement neuf points (2 buts, 7 aides) et il présente un différentiel de -9.

Eller, quant à lui, a obtenu 22 points (12 buts, 10 aides) en 57 rencontres avec une fiche de +9.

Une question de confiance

L’élément clé dans la transaction de Jaroslav Halak a une saison à l’image de son équipe. À certains moments, Eller a connu des éclairs de génie, mais il a aussi eu de longs passages à vide.

On se souvient tous de sa grandiose soirée de quatre buts et une mention d’aide face aux Jets de Winnipeg.

Depuis cette rencontre du 4 janvier au Centre Bell, Eller a logiquement ralenti. À ses 20 derniers matchs, il a marqué quatre buts et il s’est fait complice d’un seul filet. Après un savant calcul, on comprend qu’il a obtenu cinq points en 20 sorties. C’est le même total qu’il avait eu en 60 minutes face aux Jets...

« La confiance est toujours un facteur important, a dit Eller. Je ne peux pas dire que mon niveau de confiance est très bas, mais il n’est pas très élevé non plus. Depuis quelques matchs, je retire une plus grande fierté de mon jeu défensif.»

Cole amoché

Erik Cole a fait plusieurs visites dans le vestiaire du CH, dimanche, face aux Devils. Présent sur le terrain de soccer avec ses coéquipiers, hier, Cole portait un gros bandage sur sa jambe droite.

Aux dires de Cunneyworth, il ne s’agit pas d’une blessure sérieuse.

« Ce n’est rien, a précisé l’entraîneur en chef. Il récupère et il se prépare pour le prochain match. Il joue dur, donc il traîne des bobos.»

 

Commentaires