/entertainment/celebrities
Navigation
Le «best of» de Marie-Joëlle Parent

Une semaine hollywoodienne

Coup d'oeil sur cet article

Après six jours intenses de marathon à couvrir cette 84e cérémonie des Oscars et tous les événements qui s’y rattachent, voici en vrac quelques anecdotes et moments marquants laissés dans mon carnet.

► Interviewer Phillipe Falardeau sur le tapis rouge alors que Sacha Baron Cohen déguisé en dictateur passe derrière avec son urne de « cendres » de Kim Jong-Il. Il était escorté vers la sortie par deux gardes de sécurité après avoir aspergé la poudre blanche sur l’animateur Ryan Seacrest. Voilà un moment que Falardeau n’oubliera pas de sitôt. Même s’il n’a pas gagné l’Oscar, sa carrière américaine ne fait que commencer. Il a d’ailleurs été nommé par le magazine Variety dans le top 10 des réalisateurs à surveiller.

► Recevoir les encouragements de George Clooney à son arrivée à la toute fin du tapis rouge dans la section des reporters de la presse écrite. « Ça va ? Vous allez bien, vous n’avez besoin de rien ? Vous êtes les oubliés de la chaîne ! ».

► Parlant d’Oscar, j’ai pu en tenir un à la sortie du party Vanity Fair. Celui d’Oorlagh George, qui a gagné l’Oscar du meilleur court métrage avec son père Terry. C’est lourd un Oscar, presque neuf livres. "Merci, ça me permet de me reposer, j’ai l’impression d’être au gym !", a-t-elle dit. Oorlagh et Terry sont d’ailleurs le premier duo père-fille à remporter un Oscar.

► Toujours au Vanity Fair, le point de rendez-vous des stars était devant le fameux camion « In N Out » stationné devant l’hôtel Sunset Tower. Les stars dans leurs robes du soir et smokings mangeaient des hamburgers en attendant leurs voitures après avoir vidé près de 300 bouteilles de champagne. Certains avaient leur « burger » dans une main et leur Oscar dans l’autre.

► Gerard Butler, plus svelte que jamais, est sorti du party et a traversé la rue en faisant du slalom entre les limousines pour aller signer des autographes aux fans frigorifiés de l’autre côté. Tina Fey attendait sa voiture en tenant précieusement ses photos du Photomaton Vanity Fair. Karolina Kurkova (aussi connu comme le mannequin sans nombril), se réchauffait sous le radiateur extérieur, habillée dans un ensemble une pièce de paillettes Armani Privé. Elle discutait de terminer la soirée dans une fête privée chez George Clooney.

► Assister à une partie de dominos en compagnie de Jon Hamm à la fête pré-Oscars jeudi. Un hors-d’œuvre en attendant le retour de Mad Men le 25 mars.

► Prendre un verre avec Moby (de l’eau pour lui, puisqu’il est à jeun depuis trois ans) à l’hôtel Sunset Tower lors d’une fête pré-Oscars. Le revoir quelques jours plus tard sur le tapis rouge des Oscars avec, cachés dans son veston, des magazines pour ne pas qu’il s’endorme durant la cérémonie.

► Manger au chic restaurant The Tower Bar et avoir comme voisins de table l’actrice Emma Stone (The Help) et Olivia Wilde en tête à tête avec son nouvel amoureux Jason Sudeikis.

► Croiser Cameron Diaz dans un Starbucks de Beverly Hills.

► Voir de près la robe spectaculaire de Georgina Chapman, la designer de Marchesa.

► Être dans la salle de presse des Spirit Awards à Santa Monica quand le réalisateur Michel Hazanavicius (The Artist) est arrivé sous escorte policière depuis l’aéroport. Il venait tout juste de gagner aux Césars en France. L’équipe du film a d’ailleurs refusé de répondre en français aux questions posées par les journalistes de la France.

► Être témoin des revers de la célébrité au vernissage du photographe Terry Richardson à West Hollywood. En voyant le visage ravagé de Linsday Lohan, à qui on donnerait 10 ans de plus que son âge et Paris Hilton (plus que l’ombre d’elle-même) chercher désespérément à attirer l’attention, j’ai compris qu’il était temps de fuir. Hollywood a aussi ses côtés sombres.

Commentaires