/travel/destinations
Navigation
GLOBE- TROTTEUR

Escale à Troyes

De passage à Paris, sachez qu’une fois sur place, il est simple, rapide et parfois peu coûteux de visiter d’autres villes en empruntant le train. En gare pour un dépaysement garanti !

Coup d'oeil sur cet article

S’il faut compter plus d’un jour pour visiter des villes comme Marseille ou Bordeaux, de jolies petites villes, facilement accessibles en moins de deux heures, entourent la capitale. Des villes qui permettent de sortir de Paris, tout en changeant de région.

Parmi celles-ci, la ville de Troyes (à prononcer comme le chiffre trois), située au sud-est de Paris, à un peu moins de 150 kilomètres, dans le département de l’Aube, en Champagne-Ardenne, région réputée bien sûr pour ses bulles et sa route du champagne.

C’est également la ville d’origine de Marguerite Bourgeoys, considérée comme la première institutrice de Ville-Marie. Née en 1620, elle s’établit en Nouvelle-France en 1653.

De la gare Paris-Est, il faut 90 minutes pour s’y rendre. En prenant le train tôt le matin, faire l’aller-retour le jour même est possible. Vous pouvez aussi y passer une nuit si votre emploi du temps vous le permet. Côté tarif, comptez environ 35 euros l’aller-retour si vous achetez vos billets à l’avance.

La ville

Troyes compte un peu plus de 60 000 habitants, ce qui en fait la 2e ville de la Champagne-Ardenne, la 100e de France. Elle est traversée par quatre cours d’eau, dont la Seine qui traverse également Paris.

Cette ville aux dix églises, dont la plupart furent érigées au Moyen Âge, possède un riche patrimoine religieux. Héritage de ces constructions, les superbes vitraux qui ornent les édifices religieux de la ville et de tout le département de l’Aube.

Troyes est une ville que l’on découvre à pied, en flânant. Ce qui fait le charme premier de la vieille ville, ce sont ses maisons à pans de bois multicolores, dont la majorité date du XVIe siècle. Plutôt étroites afin de rentabiliser l’espace, elles comportent trois étages. Le chêne est le bois généralement utilisé en raison de sa solidité et de sa présence dans la région.

Mais en vous baladant dans le quartier historique, vous pourrez constater que 500 ans plus tard, le temps a eu raison de la robustesse du chêne, de nombreuses maisons ont bougé, certaines d’entre elles nécessitent d’importantes restaurations. D’ailleurs, une bonne partie du centre historique est en rénovation. Après cette cure de jeunesse, il devrait retrouver de sa superbe.

La cathédrale

Comme les villes de cette taille, la cathédrale est le monument le plus imposant. Avec sa tour d’un peu plus de 60 mètres de haut, on la voit de loin, les touristes y font un passage obligé. D’une longueur extérieure de 114 mètres, son intérieur est impressionnant avec sa nef qui atteint presque les 40 mètres de haut.

Cette bâtisse gothique exigea de longs travaux qui s’étalèrent du XIIe au XVIe siècle. La cathédrale est notamment reconnue pour sa surface vitrée qui totalise 1 500 m2, laquelle fut réalisée entre le XIIIe et XIXe siècle.

Les musées

La ville dispose de quelques musées, dont le musée Saint-Loup, situé juste à côté de la cathédrale, dans une ancienne abbaye. Il vaut surtout le détour pour la variété de sa collection. Au sous-sol, on retrouve la section d’archéologie régionale et des sculptures médiévales provenant des monuments prestigieux, soit disparus, soit existants.

Au rez-de-chaussée, se trouvent, de part et d’autre de l’accueil, deux galeries consacrées aux animaux naturalisés qui permettent de découvrir la faune locale et nationale. Entre les oiseaux, les carnivores et les insectes, c’est toute la famille qui profitera de cette magnifique exposition. Enfin, à l’étage, on peut voir des peintures françaises du XIVe au XIXe siècle.

Entre autres lieux à visiter, il y a le Centre culturel Marguerite Bourgeoys, l’apothicairerie de l’Hôtel-Dieu-le-Comte ou encore le musée d’art moderne qui regroupe plus de 2000 œuvres. Et si vous souhaitez en voir plus, il vous faudra y passer plus d’une journée, surtout si, par beau temps, vous prenez le temps de vous asseoir à une terrasse.

L’office du tourisme est situé juste en sortant de la gare. D’ici là, préparez-vous en vous rendant sur son site Internet : www.tourisme-troyes.com

Commentaires