/news/politics
Navigation
1420, Mont-Royal

Un juge donne raison à la Ville de Montréal

1420 Mont-Royal
Photo Agence QMI / Archives L'ancienne maison mère des Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, à Outremont.

Coup d'oeil sur cet article

Un juge a donné raison à la Ville de Montréal dans la cause l'opposant à des citoyens, relativement au changement de zonage de l'ancienne maison mère des Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, située au 1420, boulevard Mont-Royal à Outremont.

Les citoyens s'étaient présentés en Cour supérieure accusant la Ville d'avoir changé de façon illégale le zonage du bâtiment, classé historique, pour qu'il soit converti en condominiums de luxe au flanc du mont Royal.

Les plaignants réclamaient la tenue d'un référendum qui n'a jamais eu lieu.

Or, dans un jugement obtenu par TVA Nouvelles, la Cour supérieure donne raison à la Ville en affirmant «qu'elle a eu une conduite exemplaire et irréprochable dans ce dossier».

Les avocats de la Ville ont réussi à faire la démonstration que le processus d'adoption de ce règlement est tout à fait conforme à la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme et à la Charte de la Ville de Montréal.

Par ailleurs, la Ville rappelle que la ministre de la Culture a autorisé la réalisation du projet en tenant compte de l'avis de la Commission des biens culturels du Québec.

L'Université de Montréal, propriétaire de l'ancien couvent, avait retenu la proposition du groupe Catania qui souhaitait acquérir l'immeuble au montant de 28 millions $.

Ce litige devant le tribunal empêchait pour l'instant l'homme d'affaires Paolo Catania et l'Université de Montréal d'officialiser l'achat de l'immeuble.

Une entente a toutefois permis au promoteur d'ériger un condo-témoin de 2000 pieds carrés dans l'ancien couvent.

Maintenant que cette affaire est classée, le projet devrait voir le jour.

Il y aura 142 unités, des appartements se détaillent de 750 000 $ à 12 millions de dollars chacun. 

Commentaires