/travel/destinations
Navigation

Plume et pacotilles

Le coffre aux trésors de Sylvie Bernard

Plume et pacotilles
photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Cette auteure-compositrice-interprète amérindienne a aussi des doigts de fée avec lesquels elle réalise des pièces uniques que l’on peut admirer dans sa boutique, un lieu de création aussi envoûtant que sa propriétaire.

C’est d’abord par la chanson que l’on a connu cette artiste multidisciplinaire dont la voix, si particulière, lui a valu de remporter le Grand Prix d’interprétation au 18e Festival de la chanson de Granby, en 1986 et de se voir attribuer le Prix des arts de la scène du Centre-du-Québec pour l’ensemble de sa carrière, en 2010.

Après trois albums et plusieurs spectacles, cette passionnée de la culture des Abénakis a choisi de marier ses deux amours : la chanson et l’artisanat.

Un trésor de patience

Après des études en haute couture et en arts plastiques, Sylvie Bernard a suivi des milliers d’heures de perfectionnement avec des professionnelles en vannerie et en broderie perlée. En touchant, je devrais plutôt écrire en caressant, ses « poésies » comme elle se plaît à nommer ses créations qui rendent hommage à l’esprit et la culture de ses ancêtres Abénakis (Malécites).

Fils d’or, perles, poèmes et plumes s’entremêlent avec audace créant un mouvement, un rythme même, qui rappelle que celle qui les a créés est une artiste dans tous les sens du mot. Enfant, j’ai rempli une garde-robe de crochets, de métiers à tisser, de poinçons, de pinces, de pinceaux, d’outils et matériaux, de mignonnettes, de morceaux de cuir, d’arêtes de poisson et de tous les tissus que j’ai pu trouver. J’en ai fait des vestes, des boutons, des ceintures, des chapeaux, des cravates, des mocassins, des gants, des jupes, des ornements, des pantalons et tout un univers de cadeaux ouvragés et utilitaires, rappelle Mme Bernard.

Au sein de mon atelier, au milieu de mes matières préférées, je toupie, je plaque, contre-plaque, je scie, je chante, je mèche, je m’amuse, je photographie, bref je suis Sylvie Bernard !

Faut-il s’étonner qu’une telle fougue lui ait permis d’être lauréate, en 2005, du prix d’excellence en métier d’art et que son atelier Plumes et Pacotilles ait reçu l’année suivante, le 1er prix (catégorie commerce) au Concours québécois en entreprenariat ?

Son rêve : voir une de ses créations au poignet ou au cou d’une belle de chez nous lors d’un prochain gala !

• Plumes et Pacotilles, 105250-A, chemin Leblanc, Wôlinak, tel : 819 294-9110 ou www.sylviebernard.com

• S’y rendre : A-40 E, sortie Trois-Rivières, prendre R- 55 S par le pont Laviolette, à la pancarte Wôlunak, tourner à gauche sur le boul. des Acadiens.

• Durée du trajet à partir de Montréal : 1 h 30

Commentaires