/homepage
Navigation
MERVEILLES DU QUÉBEC

L'Île d'Orléans: terre de culture

Coup d'oeil sur cet article

« L’Île d’Orléans, c’est une architecture, une histoire, des chansons, des peintures, des légendes, mais aussi du goût! La terre donne un goût aux fruits. Les fraises de l’île, la pomme de l’île, il y a des gens qui viennent du lac Saint-Jean pour venir cueillir des pommes! »

Aux yeux de l’historien Pierre Lahoude, nul doute que l’Île d’Orléans constitue une véritable merveille de Québec de par son riche terroir... et son rôle primordial dans le développement francophone de notre continent.

« C’est le berceau de l’Amérique française, le cœur de l’histoire francophone. Il y a eu 300 familles souches qui sont venues s’installer sur l’île et ces 300 familles-là ont colonisé une partie de l’Amérique du nord », explique l’actuel résident de l’Île d’Orléans.

Les descendants de certaines de ces familles, qui y ont mis le pied peu de temps après sa découverte, en 1535, par Jacques Cartier, s’y trouvent d’ailleurs toujours. « Il y a la fierté d’être Orléanais d’origine, de vouloir demeurer ici. Et il a de la relève. Il y a beaucoup de jeunes couples qui viennent s’installer, qui veulent vivre ici », poursuit-il.

Tranquille

Pour la fondatrice de l’Espace Félix-Leclerc, l'île, c'est « quarante-deux mille de choses tranquilles » répartis dans six municipalités aux caractéristiques uniques. « Le mot tranquille est important. Juste de traverser le pont de l’île et de monter la côte, on se sent déjà mieux. On sent qu’on peut prendre le temps de respirer », confie Nathalie Leclerc.

La fille du célèbre chansonnier et poète Félix Leclerc – qui s’est plu à faire connaître « son » île par l’entremise de son œuvre – a d’ailleurs un attachement tout particulier pour la route du Mitan, l’un des trois circuits routiers qui traverse l’ensemble de cette terre.

« C’est le poumon de l’île. On se rend compte à quel point l’ile est grande. C’est sauvage, il y a des grands champs, des pommiers. Je vais toujours faire mon tour là. C’est le cœur de l’ile », termine-t-elle.

 

Commentaires