/news/currentevents
Navigation
Poursuite contre Loto-Québec

Joueuse compulsive déboutée

Coup d'oeil sur cet article

Une femme d’Ottawa, qui poursuivait Loto-Québec pour la somme de 270 000 $ à la fois pour ses problèmes de jeu et pour lui refuser l’accès au casino du Lac-Leamy, a été déboutée en Cour supérieure.

À la suite de difficultés personnelles, Clothilde Bérubé a commencé à fréquenter le casino du Lac-Leamy, en 1998. Selon la chronologie des événements, telle que mentionné dans la décision du juge Jean-Pierre Chrétien rendue cette semaine, la demanderesse a commencé à avoir un comportement désobligeant à l’endroit de croupiers et de clients, en 2000.

Après deux exclusions, elle s’est vu refuser l’accès à l’établissement de jeu de façon permanente, en 2004. À partir de ce moment, l’ex-agente immobilière a multiplié les recours judiciaires afin de pouvoir fréquenter à nouveau la maison de jeux. Pour toutes ces actions, le juge Roger E. Baker, de la Cour supérieure, l’a déclaré plaideuse quérulente en 2010. Mme Bérubé a porté cette décision en appel. L’audition est prévue le 7 juin.

2 M$ perdu

Clothilde Bérubé tient responsable Loto-Québec de tous ses malheurs. Elle a été une joueuse importante, car elle a été traitée comme une VIP en ayant droit à des cadeaux et à des consommations d’alcool gratuites. La sexagénaire affirme avoir perdu deux millions et « tout cela est la faute du casino ».

Atteinte à ses droits

La demanderesse, qui se défend seule, réclamait à Loto-Québec et au casino du Lac-Leamy une somme totale de 270 000 $, notamment pour dommages moraux, atteinte à sa dignité et pour avoir porté atteinte à ses droits.

Ses recours ont été rejetés par le tribunal. Le juge conclut en disant que « (...) rendu à ce stade-ci de son âge, Mme Bérubé devrait faire un sérieux examen de conscience afin de décider où elle mettra ses énergies dans le futur soit sur un long combat au résultat aléatoire ou sur sa personne ».

Commentaires