/news/education
Navigation
Injonction provisoire

Accès aux cours pour Proulx et Morasse

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Morasse pourra aller à ses cours d’arts plastiques à l’Université Laval, après avoir obtenu une injonction du tribunal, tout comme Laurent Proulx qui a vu la sienne reconduite.

 

C’est dans une salle bondée d’étudiants, au palais de justice de Québec, que Jean-François Morasse, 25 ans, s’est présenté seul devant le tribunal afin de faire valoir ses droits. Il n’aura pas eu à en découdre longtemps avec les avocats de l’Association des étudiants en arts plastiques et de la Confédération des associations d’étudiants de l’Université Laval (CADEUL). Ces derniers ne s’y sont pas opposés, mais n’y ont pas consenti. Ils ont demandé que leur droit de contester la demande de Jean-François Morasse à la fin de la période d’ordonnance valide pour dix jours soit préservé.

Le juge Jean Lemelin, de la Cour supérieure, a pris la cause en délibéré et a fait connaître sa décision en fin d’après-midi hier. Jean-François Morasse pourra aller aux six cours d’arts plastiques auxquels il est inscrit afin de terminer son certificat. Il devra toutefois revenir devant le tribunal le 23 avril, car l’injonction provisoire a une durée de dix jours.

« Je le fais, parce que je veux aller à l’école. J’en ai vraiment besoin et c’est un droit reconnu dans le cas de Laurent Proulx », a souligné l’étudiant à sa sortie de la salle d’audience.

Question de fond

Pour sa part, Laurent Proulx, qui a eu droit à la même ordonnance il y a dix jours, était de retour devant le tribunal afin que celle-ci soit reconduite, ce qui fut le cas. Il continuera d’aller à son cours d’anthropologie et il poursuit ses démarches judiciaires.

« (...) Faut comprendre qu’il y a une cause plus grande que le cours de Laurent Proulx, a-t-il signalé. Il y a une question de fond sur le droit des étudiants d’accéder librement à leurs cours. Le problème avec la démocratie étudiante, lorsqu’on la conteste, on devient un traître, un scab, un ignorant. » Il devra lui aussi revenir devant le tribunal le 23 avril.

 

Commentaires