/opinion
Navigation

Coup sûr

Coup d'oeil sur cet article

La frappe de l’UPAC d’hier en a rassuré plus d’un : 47 chefs d’accusation de corruption et fraude ont été portés contre

14 individus arrêtés hier. Le temps, dans les affaires policières, est parfois long pour les citoyens non avisés des techniques d’enquêtes.

Un des nombreux avantages d’une telle escouade est d’avoir des procureurs de la couronne attitrés au dossier permettant des arrestations et des dépôts d'accusations très rapidement.

Procès-test

Bien sûr que l’ensemble des prévenus seront libérés sous promesse de comparaître et les dates de procès suivront.

Nous assisterons ensuite au vrai test de l’escouade.

Les rumeurs, les sous-entendus ou carrément les spéculations, sans pouvoir rien prouver, ne pourront être possibles pour ces policiers. La preuve doit être en béton et ne pas laisser le doute raisonnable s’y glisser. Je salue les remerciements de Monsieur Lafrenière aux journalistes d’enquête qui ont collaboré indirectement aux résultats d’hier.

De plus, j’espère que les citoyens et entrepreneurs victimes d’intimidation et d’injustices se feront entendre. La commission Charbonneau est, à mon avis, une autre plate-forme pour recueillir les scabreux détails et ainsi mieux comprendre la petite histoire de la construction au Québec.

L’UPAC a frappé un solide coup sûr, mais la partie est loin d’être terminée. À suivre...

Commentaires