/opinion
Navigation

Merci Gabriel Nadeau-Dubois!

Coup d'oeil sur cet article

S’il n’est pas trop ingrat, voici la lettre de remerciements que devrait faire parvenir cette semaine le premier ministre Jean Charest au porte-parole de la CLASSE Gabriel Nadeau-Dubois.

Assemblée nationale du Québec, le 23 avril 2012

Cher Gab,

L’archange Gabriel était le messager de Dieu qui communiquait la bonne nouvelle à ses prophètes.

Je ne suis évidemment pas le bon Dieu, mais tu es certainement mon ange qui s’apprête à me ressusciter politiquement.

Je puis t’assurer aujourd’hui que tu auras propagé en un peu plus de deux mois la bonne nouvelle libérale comme aucun de mes fidèles.

Toi et la racaille cagoulée aurez même réussi à faire tomber la cheffe péquiste Pauline Marois dans notre piège. Elle manifeste maintenant à vos côtés avec son carré rouge. T’es un génie mon Gaby!

Sondages

Au cours des derniers jours, vous avez aussi été extraordinaires en vous déchirant sur la place publique pour savoir s’il faut, oui ou non, condamner la violence. Voilà la question! Avec des adversaires comme vous, qui peut être contre moi?

Vous travaillez tellement fort, même pendant la grève, que vous réussissez à rallier une écrasante majorité derrière le gouvernement le plus impopulaire et potentiellement le plus corrompu de l’histoire du Québec. C’est-tu pas assez extraordinaire ça?

Mes propres sondeurs n’en croient pas leurs yeux. Lorsque ma ministre Lise Thériault a maté les gros bras de la FTQ-construction l’automne passé, les libéraux avaient eu un certain succès, mais jamais une manne comme tu nous offres généreusement. Ça m’émeut!

L’élection que je déclencherai dans quelques jours sera quasi-référendaire. Pauline va être contente. LA question : voulez-vous un premier ministre qui se tient debout pour défendre les intérêts des contribuables et assurer la sécurité du public ou préférez-vous le chaos d’une syndicaliste souverainiste au carré rouge, dans la rue avec les voyous étudiants?

Résurrection

Si tu souhaites m’aider encore un peu plus, on pourrait organiser des débats dans les centres d’accueil où tu pourrais faire peur aux petites vieilles pendant que je vais tenter de les rassurer et leur apporter des soins.

Comme affiches électorales, je pourrais même acheter vos vieux carrés rouges et les recycler pour enlever au ciseau un petit carré dans le coin supérieur droit. Ça donnerait un gros « L » libéral rouge. On l’a tu l’affaire?

D’un homme politiquement brulé et calciné, je ne croyais plus ma propre résurrection possible. Mais là, c’est la trinité : je suis le seul à me battre contre des syndicats mafieux acoquinés avec l’opposition, à avoir le courage de porter des accusations criminelles contre Tony Accurso et à me tenir debout face au terrorisme étudiant. Pour ceux qui croient au paradis, je peux même parler du Plan Nord.

Sans toi, mon archange préféré, jamais ma réélection pour un quatrième mandat d’affilée comme premier ministre du Québec n’a été possible.

Le Parti libéral du Québec est une grande famille qui t’offrira le ciel jusqu’à la fin de tes jours pour tes précieux services. Vois-tu ce que je veux dire? ;-)

MERCI! MERCI! M-E-R-C-I !!!

Ton plus fidèle fan, Jean Charest

Commentaires