/news/education
Navigation
Manifestation

Visite à Jean Charest

Coup d'oeil sur cet article

Pour la neuvième soirée d’affilée, quelque 2000 manifestants ont marché dans les rues de la métropole, mercredi soir, avant de se rendre devant la résidence du premier ministre Jean Charest, à Westmount, contre la hausse des frais de scolarité.

Fidèles à leur habitude, les étudiants se sont donné rendez-vous à la place Émilie-Gamelin. Ils ont commencé à déambuler peu après 21 h pour s’engager sur la rue Berri en direction sud.

Ils ont ensuite emprunté le boulevard René-Lévesque et la rue Sainte-Catherine à contre-sens, sensiblement les mêmes artères que les marches précédentes, mais en se dirigeant vers Westmount cette fois-ci.

En scandant des slogans tels que « Charest, on s’en vient » et « Réveillez-vous Westmount », les manifestants ont marché sur Sherbrooke et The Boulevard en direction ouest, pour ensuite s’engager sur l’avenue Victoria, lieu de résidence du premier ministre Jean Charest, peu après 22 h 30.

Les centaines de manifestants sont demeurés pacifiques, mais énergiques. Plusieurs chantaient et criaient pour la démission du premier ministre devant la résidence de Jean Charest.

Aucun acte de violence n’a été commis et le groupe a quitté les lieux vers 23 h.

Deux arrestations en lien avec des infractions aux règlements municipaux ont eu lieu, a indiqué Daniel Lacoursière, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal. Les individus ont été libérés peu de temps après.

Aucun méfait n’a été rapporté lors de cette neuvième manifestation nocturne, mis à part des autocollants rouges qui ont été appliqués sur des voitures et une balle de golf qui a été lancée parmi la foule.

La pluie de fin de soirée a refroidi les ardeurs de plusieurs manifestants qui ont quitté en empruntant la station de métro Atwater.

Les autres ont terminé la marche vers 00 h 30 après être retournés à leur point de départ.

Commentaires