/entertainment/movies
Navigation
Cannes 2012

Deux cinéastes saguenéens iront présenter leur film

sagueneens
© Charles William Pelletier / Agence QMI Les cinéastes Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY - Deux cinéastes saguenéens, Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné, seront au Festival de Cannes les 22 et 23 mai prochains.

Leur court-métrage ANATA O KOROSU, tourné à Barcelone en novembre dernier, a été sélectionné dans le programme «Talent tout court/short on talent», du Short Film Corner du Festival de Cannes.

Bien qu’il ne soit pas en compétition, leur film bénéficiera une grande visibilité auprès de la crème du milieu cinématographique international.

«Notre court-métrage sera diffusé deux fois au Palais à Cannes. Il a été sélectionné avec 21 autres films par Téléfilm Canada, pour représenter le pays. C’est une occasion en or pour nous», a dit Jean-Marc E. Roy.

«Cannes, c’est la Mecque du cinéma. Tous les acteurs les plus importants du milieu sont là, j’imagine que ça peut nous ouvrir des portes», a-t-il poursuivi.

Québec, Japon et Espagne

Le court-métrage des deux réalisateurs saguenéens a été tourné à Barcelone en Espagne, dans la langue catalane bien qu’il porte un nom japonais.

«Nous étions au Festival international du film de Badalona, en banlieue de Barcelone, en novembre dernier. Fidèle à nous-mêmes, on a eu une idée de fou et on a tourné un film de façon tout à fait inattendue», raconte Jean-Marc E. Roy.

De fil en aiguille, il a rencontré sur place des gens de partout dans le monde, dont un acteur catalan et une actrice japonaise.

«Comme on ne parlait ni catalan, ni japonais, on a fait appel à des gens sur place pour traduire notre histoire. C’était particulier comme expérience et on a pu découvrir cette belle langue», a-t-il ajouté.

Jean-Marc E. Roy s’envolera bientôt pour Cannes avec l’ambition de percer un nouveau marché. Depuis quelques années déjà, il se promène dans plusieurs festivals en Europe avec ses œuvres.

«C’est un peu spécial, mais en allant à Cannes, j’ai l’intention de m’attaquer au marché nord-américain».

Il ajoute, en terminant, qu’ANATA O KOROSU a déjà une belle feuille de route et qu’il sera présenté en novembre prochain au Festival international du film de Badalona, où il a été tourné l’an dernier.

 

Commentaires