/news/currentevents
Navigation
Drame à Lévis

L’accusé victime d’un choc nerveux

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que des amis s’affairaient à déposer des fleurs sur le balcon où s’était joué le drame et après que les enquêteurs eurent entré le nouveau tricycle du jeune bambin à l’intérieur de la maison, Nicolas Lacroix, lui, s’apprêtait à faire face à la justice.

À la suite de l’horrible drame qui a coûté la vie au jeune Nathan, le suspect ainsi que la mère de l’enfant ont dû être transportés à l’hôpital, tous deux victimes d’un violent choc nerveux.

Même si Mélanie Bissonnette, la maman de Nathan, a été rencontrée par les policiers, les soupçons se sont rapidement tournés vers Lacroix, une lointaine connaissance de la mère.

Il a donc été amené au poste de police de la Sûreté du Québec, où il a été longuement interrogé par les enquêteurs.

Impassible

Finalement, en après-midi, il a été mené, impassible, à la salle 2.22 du palais de justice de Québec, pour y être formellement accusé d’homicide involontaire et de négligence criminelle ayant causé la mort.

Même si l’individu, qui habite à Lévis, ne possède que deux antécédents judiciaires, soit une introduction par effraction, en 1995, pour laquelle il avait purgé une peine de cinq mois, et une conduite avec les facultés affaiblies, en 2008, pour laquelle il a été condamné à une amende de 1 000$, la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Sarah-Julie Chicoine, s’est objectée à sa remise en liberté.

Elle a toutefois suggéré à la juge Marie-Claude Gilbert qu’il soit détenu à l’infirmerie, ce que la présidente du Tribunal a recommandé aux agents. Lacroix, représenté par Me André Girard, reviendra devant le tribunal, mardi, pour son enquête sur remise en liberté.

Congé de l’hôpital

Pour ce qui est de l’état de santé de la mère de famille, le père de Nathan a bien voulu nous mentionner « qu’elle allait bien » et qu’elle « avait obtenu son congé de l’hôpital ». Il n’a toutefois pas voulu commenter les tragiques événements qui lui ont volé la vie de son fils.

— Avec la collaboration de Dominique Hardy​

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.