/news/politics
Navigation
Présidentielles françaises à Québec

L’espoir renaît chez les partisans

Supporters François Hollande Québec
Photo Karl Tremblay Une centaine de supporters de François Hollande étaient réunis au Cercle, dimanche, pour célébrer leur victoire.

Coup d'oeil sur cet article

L’espoir. C’est ce qu’incarne François Hollande pour les Français qui lui ont accordé leur appui.

« Ça fait tellement longtemps qu’on parle de changement. Maintenant, on peut le souhaiter pour vrai », a confié la Française Celia Forget qui était réunie au Cercle avec une centaine de supporters de Hollande, dimanche après-midi.

« Depuis les dernières années, la droite a nui à la France. Il est temps que la France reprenne ses lettres de noblesse », a ajouté la jeune femme qui a mis fin à l’entrevue pour se concentrer sur le discours du 7e président de la Ve République.

Hollande a demandé d’être jugé sous deux critères : la justice et la jeunesse. « Il faut donner à nos enfants une vie meilleure que la nôtre. C’est ce rêve français que je vais m’efforcer d’accomplir », a-t-il lancé devant une foule rassemblée à Tulle.

Ces paroles ont trouvé écho chez les Français, pour la plupart dans la vingtaine, qui écoutaient la soirée électorale en direct du bar de la rue Saint-Joseph à Québec.

Non à la corruption

Zaccharie Hassoun a fait un parallèle avec le conflit étudiant au Québec pour expliquer comment le gauchiste François Hollande se distinguera du président sortant, Nicolas Sarkozy. « Hollande, c’est quelqu’un qui ne va pas être dans la confrontation, mais dans la discussion », a-t-il différencié.

Son ami Gildas Le Bars se dit pour sa part convaincu du souci de justice évoqué par le nouveau président. « J’ai aimé son appel à la jeunesse et à l’idée de justice. Le fait qu’il a mentionné que le président ne sera pas tolérant envers la corruption, a-t-il indiqué. Je n’ai pas voté pour lui au premier tour, mais je dois dire qu’aujourd’hui, je suis très content de sa victoire. »

Forces de gauche

Anaïs Marchaut a d’ailleurs insisté sur le fait que la victoire de Hollande est le fruit d’une réunion des forces de gauche.

« Jean-Luc Mélenchon et Éva Joly ont appelé à voter pour Hollande après le 1er tour. Ils se sont mobilisés pour lui. C’est une victoire de la gauche au complet. C’est rare que d’autres candidats appellent à voter pour un autre au deuxième tour sans aucun marchandage, sans demander un ministère. »

Commentaires