/news/currentevents
Navigation
Meurtre à Lévis

Un suspect arrêté

Alain Thibault meutre
Photo Benoît Gariépy Alain Thibault, 52 ans, retrouvé mort samedi, a bel et bien été assassiné. L’homme habitait au 82 rue Saint-Joseph, à Lévis.

Coup d'oeil sur cet article

Un suspect a été arrêté, dimanche, en lien avec le meurtre d’Alain Thibault. Le Lévisien de 52 ans a été retrouvé mort dans son appartement du 82 rue Saint-Joseph, samedi.

Le suspect appréhendé, un homme de 50 ans de Lévis, était toujours interrogé par les policiers en soirée, hier. Le prévenu comparaîtra au palais de justice de Québec, ce matin.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime, aujourd’hui, pour déterminer les causes exactes de son décès. La Sûreté du Québec, qui a officiellement hérité de l’enquête, n’a laissé filtrer aucune information, hier, concernant l’arme utilisée pour tuer M. Thibault.

Celui qui a découvert le corps inerte, Paul Lévesque, a toutefois confié au Journal, samedi, que son copain avait probablement été battu. Il écartait la possibilité que son ami ait été abattu par balle. « Je l’ai trouvé accroupi dans le petit passage, a-t-il relaté. Il avait du sang dans le visage. Rien n’était déplacé autour de lui. »

Une voisine qui a aussi vu le cadavre est convaincue que le quinquagénaire a été battu à mort. « Il y avait des traces de sang sur les murs », a raconté celle qui désirait ne pas être identifiée.

Cette dernière n’était pas étonnée outre mesure du sort réservé au défunt. « Il y avait toujours une grosse gang dans son appartement. Ça faisait peur quasiment. Mettons que je m’arrangeais pour ne pas sortir en même temps qu’eux, a-t-elle confié. Le soir avant que ça se produise, il y avait du monde chez eux comme d’habitude. »

Journée d’enquête

Tout au long de la journée de dimanche, les forces policières ont poursuivi leur enquête pour amasser les éléments de preuve.

Ce n’est que vers 19 h 30 que le corps de la victime a été sorti de l’appartement.

Richard Gagné, porte-parole de la SQ, a confirmé que la mort du quinquagénaire remontait à plusieurs heures lorsque son corps a été retrouvé. « Mais combien de temps? C’est l’autopsie qui va permettre de le savoir », a-t-il souligné.

 

Commentaires