/entertainment/movies
Navigation
Cinéma | Patrice Sauvé

Un 3e long métrage

Un troisième long métrage pour Patrice Sauvé
Photo d’archives Après Cheech, en 2006 et Grande Ourse - La clé des possibles, en 2009, le cinéaste Patrice Sauvé tournera un nouveau long métrage.

Coup d'oeil sur cet article

Patrice Sauvé réalisera une comédie dramatique tirée du roman à succès de Matthieu Simard, Ça sent la coupe, une histoire de relations humaines et amoureuses, comme sa série à succès de 2001, La vie, la vie.

Ceux qui ont aimé La Vie, la vie, seront heureux d’apprendre que le réalisateur de la série, Patrice Sauvé, à qui on doit aussi la série et le film Grande Ourse, planche sur le scénario d’un long métrage de fiction, tiré du roman Ça sent la coupe, du populaire romancier québécois, Matthieu Simard. Il en termine d’ailleurs la version définitive en compagnie de ce dernier.

« Avec Patrice Sauvé, nous sommes choyés, a confié au Journal la productrice du film, Ginette Petit. Patrice est un réalisateur qui a un regard et une profondeur dans tous ses projets. Il pousse plus loin les scénarios. Il s’investit totalement. »

Moderne et cynique

Ça sent la coupe a pour décor la saison 2009-2010 des Canadiens de Montréal et raconte l’histoire de Max, 29 ans. C’est à lui que tous se confient, devant une bière et un match des Canadiens, jusqu’à ce que sa blonde, Julie, le laisse tomber et qu’il ait à son tour besoin de parler alors que personne ne l’écoute. Tout l’équilibre de sa relation avec gang écope.

« C’est un film où tout le monde parle, mais personne n’écoute. Un film au ton dramatique, mais aux dialogues cruellement comiques, indique le résumé du scénario. Un film moderne, plein de cynisme, dans lequel tout le monde se connaît, s’aime et se déteste en même temps. Et au centre, un Max attachant, parfois désemparé, seul malgré sa gang, qui essaie de survivre à la folie de sa génération. »

Les fibres de La vie, la vie

Patrice Sauvé a récemment tourné la série télé Vertige pour Série+, sa première création pure, depuis 2006.

« Ça fait du bien, vous n’avez pas d’idée à quel point ça fait du bien, nous avait-il alors avoué. Mon métier est de raconter des histoires. Je ferais ça tous les jours.

« J’adore parler des êtres humains un peu tout croches qui essaient de faire leur possible, comme dans La vie, la vie. »

La productrice compte d'ailleurs sur la sensibilité du cinéaste.

« Patrice a accepté de réaliser le film pour pousser plus loin sa recherche des relations humaines et amoureuses, précise Ginette Petit. Il a de très bonnes idées et énormément de talent. Ça sent la coupe est une histoire d’amour, de gens dans la trentaine, dans la lignée de La vie, la vie. Sans être un pastiche, l’histoire fait appel à ces fibres-là. On sait que Patrice est capable de mettre en scène des personnages de cette ampleur-là. »

Le projet sera déposé pour financement, cet automne et le tournage devrait avoir lieu, en 2013. On parle de quatre rôles principaux.

Le film sera distribué par Les Films Séville et produit par les Films Outsiders de Nathalie Bissonnette et Ginette Petit.

Ginette Petit a une longue expérience cinématographique. Elle oeuvre depuis quinze ans à l'Institut national de l'image et du son (INIS) où elle a notamment produit 130 courts métrages avec les étudiants.

Elle passera le flambeau, le 29 juin prochain, pour se consacrer entièrement aux Films Outsiders.

 

photo courtoisie
Le roman Ça sent la coupe de Matthieu Simard sera porté au grand écran.

Commentaires