/lifestyle/psycho
Navigation
votre vie vos amours

Les réseaux sociaux menacent-ils les couples ?

Les réseaux sociaux menacent-ils les couples ?
photo d’archives Que ce soit la jalousie, la surveillance du compte de l’autre, les disputes ou les infidélités réelles ou virtuelles, l’impact des réseaux sociaux sur la vie des couples est avéré.

Coup d'oeil sur cet article

Au risque de m’inscrire au rang des dinosaures de l’informatique, je vous surprendrai peut-être en vous avouant que, jusqu’à maintenant, je ne suis inscrite à aucun réseau social ! Par choix, mais aussi parce que je ne suis pas prête à passer toutes ces heures devant mon ordinateur ! Or, je consens que tous n’aient pas les mêmes visions à ce sujet ! Depuis plusieurs années, je suis aux prises avec une problématique supplémentaire au sein des couples que je rencontre en thérapie : leur lien à l’ordinateur. Comment celui-ci affecte-t-il les relations ? Peut-il s’inscrire sans danger dans une relation ? Quels sont les impacts réels ?

Analysez sérieusement l’impact que ces réseaux sociaux ont sur vous

Définir le couple

Mise à part la reconnaissance des partenaires, la formation d’un couple ainsi que sa définition relève de facteurs familiaux, sociaux et culturels. Chacun possède une définition générale du couple, mais très peu de gens connaissent leur propre définition de ce qu’est un couple pour eux. Quels sont les paramètres dans lesquels ils sont à l’aise d’évoluer ? Qu’est-ce qui est acceptable, qui ne l’est pas ? Quels sont les objectifs de celui-ci ? A-t-il déjà été redéfini ?

Pierrette, une femme de 49 ans nous dit : « Je me suis mariée à l’âge de 23 ans avec Roger, mon premier amour. Le seul modèle de couple que j’avais était mes parents, bien sûr. Un homme et une femme qui semblaient s’aimer, sans grandes effusions, mais sans disputes non plus. Se marier, avoir des enfants. Et faire son possible ! On ne peut jamais se préparer pour l’inconnu. Mes parents ne m’ont pas dit que les hommes qui aiment bien les femmes peuvent être infidèles, que les femmes qui aiment beaucoup l’argent peuvent commettre des erreurs de jugement, que les enfants ne rapprochent pas automatiquement les parents... Bref, je fus confrontée à devoir redéfinir ma relation avec Bob après 16 ans de mariage. Nous l’avons fait ensemble et nous devrons le faire à nouveau parce que depuis trois ans, il va beaucoup sur Internet et je sens que l’on se perd encore petit à petit. On ne pouvait pas savoir cela au début de notre union. On ne peut pas tenter de prévoir les coups, car certains sont imprévisibles. »

Justement, qui aurait cru que des réseaux créés au départ pour rapprocher les gens seraient à l’origine de séparations et de disputes cruelles ?

Une question de gestion ?

Même si on répète que ce n’est pas le médium qui pose problème, mais plutôt celui ou celle qui s’en sert et la façon dont il ou elle l’utilise, plusieurs tombent tout de même dans le piège de se jeter dans des situations incongrues. Trahisons et bris de confiance sont venus à bout de nombreux couples, qui s’étaient pourtant promis de ne pas sombrer dans ces problématiques.

La récente étude menée par Anik Ferron de l’Université de Trois-Rivières et citée par Héloïse Archambault dans le Journal de Montréal, le 6 mai, démontre en chiffres à quel point ces réseaux ont un impact sur le fonctionnement des couples.

Il est notamment question de comparaisons sociales (on sait à quel point les gens sont curieux et peuvent vivre de l’insécurité si, en se comparant, ils constatent que leur réalité est moins bien articulée que celle présentée par un autre – et j’ajouterais spécialement au niveau sexuel !), de temps passé sur Facebook, de vulnérabilité...

Alors, que ce soit la jalousie, la surveillance du compte de l’autre, les disputes ou les infidélités réelles ou virtuelles, l’impact sur la vie des couples est avéré... mais jusqu’à quel point ?

Ma plus grande recommandation serait celle-ci : faites un bilan de votre couple et analysez sérieusement l’impact que ces réseaux sociaux ont sur vous et en cas de besoin, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide. Ne manquez pas ma chronique la semaine prochaine, je vous proposerai un questionnaire afin d’évaluer votre degré d’investissement à ces réseaux versus votre couple... à suivre !

Bonne fête des Mères à toutes les mamans !

Commentaires