/news/education
Navigation
politique

Égalité en tête

Coup d'oeil sur cet article

Malgré leur position bien tranchée dans le conflit étudiant, aucun des deux grands partis politiques ne parvient à se distancer dans les intentions de vote.

Libéraux et péquistes sont au coude à coude à 32 % dans le sondage Agence QMI/Léger Marketing. Le parti de Jean Charest a toutefois remonté de 4 points depuis le 3 mai, contre 1 pour le PQ.

« Les deux partis les plus éloignés dans le débat n’arrivent pas à faire de gains majeurs », note Christian Bourque, de la firme Léger Marketing, en ajoutant que la polarisation du débat écartèle la CAQ, coincée à 21 %.

La troupe de Pauline Marois est bien en selle chez les francophones, qui seraient 39 % à voter en sa faveur si une élection était déclenchée.

Le Parti libéral, lui, est assis à 25 %, seuil critique de l’appui franco pour être réélu.

Personnalités

Léo Bureau-Blouin est la personnalité qui jouit de la meilleure opinion publique, suivi de près par Martine Desjardins.

« Les Québécois n’aiment pas la chicane, et ça se voit du fait que le leader politique qu’ils apprécient le plus est le plus modéré de tous », analyse M. Bourque.

Jean Charest n’a pas la cote en ce moment, avec 59 % des gens qui affirment avoir une mauvaise opinion de lui.

 

Dans le contexte du conflit actuel, avez-vous une bonne ou une mauvaise opinion des personnes suivantes?
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.