/news/education
Navigation
Manif nocturne

Chauffard impatient

Deux manifestants ont été renversés par le conducteur d’une Mercedes blanche

Coup d'oeil sur cet article

« C’est vraiment lâche de sa part de s’être enfui », s’exclame Gabriel Titus-Drapeau qui s’est fait renverser par un chauffard, mardi soir.

L’étudiant de 18 ans participait alors à la manifestation nocturne au centre-ville de Montréal lorsque le conducteur d’une voiture Mercedes blanche lui a foncé dessus. Son ami a également été happé par l’automobiliste, qui a aussitôt pris la fuite.

« C’est vraiment sauvage de sa part, lance Gabriel Titus-Drapeau. Ça s’est passé tellement vite. »

Les deux amis se tenaient au milieu de l’intersection, à l’angle des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine. Ils bloquaient l’accès aux voitures, le temps de laisser passer la manifestation.

Exaspéré par les nombreux manifestants qui entravaient la circulation, le conducteur de la Mercedes s’est énervé et a ensuite foncé sur eux, happant les deux jeunes hommes au passage, sans même s’immobiliser.

Toute la scène a été filmée par un témoin. La vidéo a rapidement atterri sur les réseaux sociaux, hier. Dans le clip, on entend Gabriel Titus-Drapeau demander au conducteur de la Mercedes de patienter quelques instants.

« Il y en a d’autres qui s’en viennent. T’attends ! », dit-il au conducteur qui klaxonne pour montrer son mécontentement. C’est ensuite que le chauffard accélère.

« Lorsque je me suis retourné pour lui demander d’attendre un peu, il m’a foncé dessus, raconte Gabriel Titus-Drapeau. J’ai roulé sur son capot et je m’y suis accroché. »

Le manifestant a ensuite été éjecté au sol, quelques mètres plus loin. Il a été transporté par ambulance à l’hôpital par mesure préventive. Malgré la violence de la collision, il s’en tire avec des blessures mineures.

« J’ai la clavicule gauche de fracturée et j’ai des bleus à la tête, à la hanche, aux fesses et à un genou », dit-il, le bras en écharpe.

Plainte

Malgré ses blessures, Gabriel Titus-Drapeau reconnaît qu’il a été chanceux dans sa malchance. « Ça aurait pu être bien plus grave. J’aurais pu tomber au sol et me faire rouler dessus », dit celui qui participait à sa première, mais aussi dernière manifestation.

Il dit tout de même en vouloir au chauffeur de ne pas s’être immobilisé.

« C’est sûr qu’il m’a vu. J’étais sur son capot. Il aurait dû s’arrêter, me venir en aide, au moins s’excuser », ajoute-t-il, visiblement encore ébranlé.

Le jeune homme et son ami se sont rendus, hier, au poste de police de leur quartier afin de porter plainte contre le chauffard.

Selon Raphaël Bergeron, porte-parole de la police de Montréal, la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux devrait être analysée par les enquêteurs.

Grâce à un témoin de la scène qui a noté la plaque d’immatriculation du chauffard, la Mercedes a finalement été retrouvée. Au moment de mettre sous presse, le conducteur n’avait toujours pas été localisé.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.