/news/politics
Navigation
Jean Charest

Aucun accroc à l’éthique

Coup d'oeil sur cet article

Ayant admis du bout des lèvres avoir séjourné au domaine de Sagard à quelques reprises, Jean Charest a assuré, cet hiver, n’y voir aucun accroc à l’éthique.

« À chaque fois, c’était à l’occasion d’activités sociales, il y avait des centaines de personnes et je n’ai pas fait l’objet de lobby », avait-il juré.

Hier, son porte-parole Hugo D’Amours a voulu minimiser le contenu de l’enregistrement dévoilé par Anonymous. « Ce n’est pas une vidéo gouvernementale ou un document qui nous appartient, a-t-il rappelé. Le premier ministre participe quotidiennement à des événements où il est filmé et photographié. »

Au contraire, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire y décèlent des signes que le premier ministre est « sous influence ».

Jeudi prochain, Jacqueline Desmarais, philanthrope reconnue et amoureuse de la musique, recevra des mains de Jean Charest la plus haute distinction qu’accorde l’État québécois. Elle deviendra ainsi Grande Officière à l’occasion d’une cérémonie organisée à l’Assemblée nationale.

Commentaires