/news/currentevents
Navigation
après-sinistre

Une semaine de 90 à 100 heures

Une semaine de 90 à 100 heures
Photo le journal de montréal, francis a-trudel Les entreprises spécialisées dans le nettoyage, comme SMR, sont submergées d’appels depuis le déluge de mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas que les sous-sols qui débordent à la suite du déluge de mardi. Les spécialistes de l’après sinistre sont inondés d’appels.

« J’ai terminé à 4 h du matin hier, et je recommençais à 9 h. Je devrais finir vers 23 h », confie Gabriel Fayos, du Groupe SMR, affilié au Groupe Urgence Sinistre (GUS).

« Je devrais faire une semaine de 90 à 100 heures », ajoute le chef d’équipe.

De partout au Québec

Ronald Racicot, directeur général après sinistre chez SMR, estime avoir reçu « entre 60 et 80 appels » depuis les premières inondations, un chiffre qui continuait d’augmenter.

Chez Qualinet, les équipes sont submergées de travail. La firme dit avoir reçu au-delà de 1 000 appels en deux jours.

« On a 50 équipes à Montréal, alors on en a fait venir autant de partout au Québec pour nous aider », dit Stéphanie Robillard, d.g. de Qualinet-Montréal.

Plus modeste, Sinistre Montréal avec huit équipes de nettoyage a dû refuser des contrats par manque de camions et d’effectifs.

À la fin de la journée d’hier, la compagnie avait ouvert

54 dossiers au terme des 75 appels reçus depuis la pluie diluvienne.

 

quoi faire ?
1. Retirer l’eau, à la chaudière ou à l’aspirateur. Au besoin, louer une pompe submersible ou appeler les pompiers.
2. Zéro alcool Colmater la fuite et ouvrir les murs quelques pouces au-dessus du niveau atteint par l’eau.
3. Nettoyer et appliquer un antibactérien. Une solution à base d’eau de Javel ne tuera pas les bactéries causant la moisissure.sévèrement.
4. Bien assécher et boucher les trous.
Source : groupe smr
Commentaires