/entertainment/shows
Navigation
Madonna | tournée

Les Québécois à l’honneur

Michel Laprise signe la mise en scène du spectacle de la tournée MDNA de Madonna

Les Québécois à l’honneur
Photo courtoisie Le talent québécois a été mis au service du nouveau spectacle de Madonna qui a été lancé hier soir en Israël.

Coup d'oeil sur cet article

Lancée hier soir en Israël, la nouvelle tournée mondiale de Madonna a été mise en scène par le Québécois Michel Laprise, du Cirque du Soleil. Le Journal l’a joint à quelques heures de cette première très attendue.

Au bout du fil, Michel Laprise parle sur un ton détendu même s’il s’avoue fébrile. C’est la fin de l’après-midi, en banlieue de Tel-Aviv. Madonna vient de compléter son soundcheck et les employés du stade de Ramat Gan ont commencé à ouvrir les portes aux fans.

« En ce moment, les spectateurs courent pour entrer dans la salle, c’est tellement beau à voir, décrit Michel Laprise.

« Madonna aime regarder ses fans arriver dans la salle. En plus, ce soir, il y a des gens qui viennent de partout sur la planète pour voir le premier show de la tournée. Ça fait trois mois qu’on travaille intensivement sur ce spectacle, alors c’est émouvant de voir cela. Je pense que c’est juste ce soir que je vais me rendre vraiment compte que je suis en train de faire la mise en scène d’un show de Madonna... »

Proche collaborateur du Cirque du Soleil depuis quelques années, Michel Laprise faisait partie de l’équipe créatrice de la troupe québécoise qui a signé la mise en scène de la performance de Madonna au dernier Super Bowl. La célèbre chanteuse a apprécié son travail, au point de faire appel à ses services pour sa 9e tournée mondiale.

Depuis trois mois, le Québécois travaille donc étroitement avec la star.

Rigueur et perfection

En côtoyant quotidiennement Madonna, Michel Laprise dit avoir appris à connaître une « véritable artiste », rigoureuse et perfectionniste :

« Madonna est formidablement exigeante avec tout le monde, mais surtout avec elle-même. Je me souviens qu’à New York, à la fin des répétitions, on a envoyé les décors en Israël pour la première et il y a une journée où on aurait pu prendre congé. Mais elle a préféré répéter encore, sans le décor. Elle ne tolère pas la paresse.

« C’est une grande professionnelle. Ça fait 30 ans qu’elle fait cela, et elle connaît son spectacle dans les moindres détails. Moi, je suis relativement nouveau dans ce genre de production. Je suis content parce qu’elle me donne beaucoup de feedbacks et qu’elle aime mes idées. »

Plus théâtral

Il a indiqué qu’on pouvait s’attendre à une mise en scène plus théâtrale, ainsi qu’à une performance très physique de la part de la star.

« On m’a dit que Madonna n’avait jamais autant dansé, dit-il. Il y a aussi beaucoup de profondeur. Il y a des choses qu’elle voulait aborder après son divorce et son expérience de cinéma qui l’a beaucoup enrichie. Depuis qu’elle a réalisé son film, son rapport à l’image a changé. »

Les deux escales québécoises à la fin de l’été auront, bien entendu, une signification spéciale pour le metteur en scène :

« Ce sont parmi les shows de la tournée qui se sont vendus le plus rapidement. Mais je pense que c’est en partie grâce à ma mère et à mes tantes qui étaient sur le téléphone très tôt pour acheter des billets ! »


• La tournée MDNA de Madonna a été lancée hier à Tel-Aviv, en Israël, et s’arrêtera le 30 août au Centre Bell à Montréal et le 1er septembre sur les Plaines d’Abraham, à Québec.

Commentaires