/news/currentevents
Navigation
affaire Magnotta

Feu nourri contre Labatt

Feu nourri contre Labatt
Whitehotpix

Coup d'oeil sur cet article

« Ne perds pas la tête, essaie une Labatt » ; « ça coûte un bras une Labatt bleue » ; ou « Labatt Bleue : son goût tranche sur les autres ».

Ce sont quelques-uns des commentaires associant Luka Rocco Magnotta à cette marque de bière qui ont ­déferlé sur Tweeter hier. Un peu plus tôt, la brasserie avait indiqué songer à intenter des mesures légales pour forcer The Gazette à retirer de son site une photo de ­Magnotta avec une bouteille de Labatt Bleue à la main.

L’entreprise s’est rétractée, mais pas avant que des dizaines de jeux de mots ne soient associés au mot-clique #newlabattcampaign sur le réseau social.

« La photo est d’intérêt public. Ce n’est pas dans nos habitudes d’altérer, de modifier ou supprimer une photo », a insisté Mark Bantey, l’avocat du quotidien.

« Notre but était simplement de protéger notre marque », a tenu à expliquer Charlie ­Angelakos, vice-président aux affaires publiques de Labatt.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.